EPI : Sciences, technologie et société

EPI : Sciences, technologie et société

Les épreuves écrites du Brevet c’est en fin d’année. Ces épreuves là, on en parle beaucoup. Mais avant il y aura l’oral du Brevet, un peu moins médiatisé. Pourtant, il est une grande source de stress pour les élèves, d’autant plus qu’il a changé avec la réforme du collège. Dans cet article, on vous propose de vous donner un peu plus de détails sur le thème d’EPI suivant : Sciences, technologie et société.

27 novembre 2018 | digiSchool Brevet | 32 avis

EPI : Sciences, technologie et société

Pour l’oral du Brevet des Collèges, comme c’est une soutenance, vous pouvez de choisir de présenter un projet qui entre dans le care d’un parcours ou bien un projet d’EPI. On vous propose de vous aider avec les EPI en vous donnant quelques exemples d’EPI du thème Sciences, technologie et société.

Exemple d’EPI #1

Production d’un dossier numérique sur les sons

Pour cet EPI, deux matières qu’on associe peu souvent se rencontrent pourtant : la physique-chimie et l’éducation musicale. En effet, cet EPI porte sur les sons et plus particulièrement sur comment nous pouvons mesurer de manière scientifique et sensible la richesse d’une interprétation vivante.

Il s’agira donc, tout au long de cet EPI, d’étudier un instrument faisant partie d’un orchestre philharmonique, choisi par chaque élève. En premier lieu, les élèves devront enregistrer le son de leur instrument pour l’étudier. Ils proposeront par la suite des hypothèses pour répondre à la problématique initiale. Ils mettront également en place des expériences pour tester ces hypothèses. Enfin, ils interpréteront les résultats obtenus afin de tirer des conclusions argumentées.

Au travers de ces activités diverses, les élèves aborderont différents thèmes comme :
- la ressemblance entre une émission instrumentale et un émission vocale
- la différence entre le bruit et le son pur
- la différence entre le son pur et le son musical
- l’importance pour les musicien de s’accorder avant un concert
- la découverte du métier d’ingénieur du son

Au terme de cet EPI sur les signaux sonores, les élèves réaliseront, de manière individuelle, un dossier numérique retraçant leurs recherches, leurs expériences, leurs hypothèses et enfin leurs conclusions. Il présenteront ce dossier à la classe sous forme de diaporama avec 5 minutes de présentation suivies de 10 minutes d’échanges avec les professeurs et les autres élèves. Cela permettra à chacun de se mettre dans les même conditions que lors de l’oral du Brevet des Collèges.

Les modalités d’évaluation pour cet EPI pourront être les suivantes, en fonction de la décision des enseignants :
- une évaluation intermédiaire en physique-chimie sur la capacité à enregistrer, analyser et déterminer les caractéristiques d’un son
- une évaluation intermédiaire en éducation musicale sur les compétences abordées
- l’évaluation du dossier final sur la présentation, le respect de ce qui était demandé, la pertinence des expériences, la réponse à la problématique
- l’évaluation de la présentation orale.

Les objectifs de cet EPI sont de permettre aux élèves d’appréhender la richesse acoustique d’un orchestre philharmonique à travers l’étude de ses instruments mais également de caractériser différents types de signaux, plus particulièrement sonores, et d’utiliser les propriétés de ces signaux. Les élèves apprendront aussi à identifier et décrire une organisation musicale. Enfin, cet EPI a pour but d’éduquer la perception et l’esprit critique sur les environnements sonores et musicaux et également de faire de la prévention sur les risques auditifs.

Les compétences évaluées seront les suivantes :
- en physique-chimie : savoir proposer des hypothèses pour répondre à des questions scientifiques et concevoir des expériences pour les tester, mesurer des grandeurs physiques, interpréter des résultats expérimentaux, utiliser des outils numériques, planifier des tâches expérimentales, organiser son espace de travail et garder des traces de ses recherches et des résultats obtenus.
- en éducation musicale : s’approprier le vocabulaire et les techniques de l’interprétation et de l’expression musicale.

Exemple d’EPI #2

Tenue d’un blog sur la vie sur Mars

Cet EPI scientifique fait intervenir la physique-chimie et les SVT. Durant cet EPI, les élèves se demanderont s’il est possible un jour pour les terriens d’aller vivre sur Mars, quelles sont les caractéristiques de cette planète et s’il est possible d’y créer les conditions nécessaires à la vie.

Les questionnements qui jalonneront cet EPI seront les suivants :
- quelles sont les relations entre l’histoire de la Terre et l’évolution de la vie
- quelles sont les places respectives de la Terre et de Mars dans le système solaire
- quelle est la durée du voyage vers Mars, quelle est la gravitation sur la planète rouge, quelle est la durée des jours et des nuits là-bas
- peut-on vivre sur Mars, quel gaz est indispensable, comment le fabriquer, comment produire de l’eau potable sur Mars
- quelles ressources naturelles est-il possible d’exploiter sur Mars pour se nourrir, comment créer une végétation
- est-il possible de créer un effet de serre sur Mars.

A chaque séance, les élèves écriront un article de blog sur ces thèmes. Il relateront leurs recherches, leurs expériences, les conclusions qu’ils ont tiré. Cela permettra à tous les élèves de l’établissement, aux autres professeurs et aux parents de suivre l’évolution de l’EPI. Les élèves seront évalués individuellement tout au long de l’EPI sur la tenue de se blog et la capacité à s’exprimer à l’écrit.

Les compétences travaillées lors de cet EPI en physique-chimie et en SVT sont :
- la pratique des démarches scientifiques
- l’appropriation des méthodes et des outils
- la pratique des langages
- la mobilisation des outils numériques
- le comportement éthique et responsable
- savoir se situer dans le temps et l’espace.

Exemple d’EPI #3

Réalisation d’une affiche sur les instruments pour se repérer dans le temps et l’espace

Dans cet EPI, trois matières seront amenées à intervenir : la physique-chimie, les mathématiques et la technologie.
Dans cet EPI, les élèves vont étudier l’évolution des instruments scientifiques qui permettent à l’homme de se repérer dans le temps et dans l’espace. A quelques reprises, il est possible de faire intervenir un professeur d’histoire-géographie. Ils étudieront les grandes avancées scientifiques de chaque époque et leurs utilisations ainsi que les métiers liés à ces instruments.

Par petit groupes, les élèves devront réaliser une affiche sur un instrument de leur choix. Si c’est possible, ils pourront l’accompagner d’une maquette simple. Ils présenteront à l’oral leur affiche à la classe. Durant toute la durée de l’EPI ils rempliront un carnet de bord. Ils feront aussi une fiche synthèse sur un métier lié à l’instrumentation. Il sera possible de faire cette fiche sur un métier ancien ou bien sur son adaptation contemporaine.

L’évaluation portera sur la tenue du carnet de bord, l’investissement, la qualité des recherches, mais aussi sur l’affiche et la présentation orale de celle-ci.

Dans chaque matière, les élèves travailleront différentes compétences :
- en physique-chimie : savoir décrire l’organisation de la matière dans l’univers, travail sur les signaux lumineux
- en maths : savoir résoudre des problèmes liés à la proportionnalité, savoir utiliser des notions de géométrie plane, savoir utiliser le calcul littéral
- technologie : savoir comparer et commenter les évolutions des objets et systèmes techniques, savoir réaliser en groupe un prototype d’objet communicant.

Exemple d’EPI #4

Elaboration d’un poster sur la portée des mathématiques dans la musique

Cet EPI fait à la fois intervenir les mathématiques et l’éducation musicale, deux matières qui ne sont pas souvent associées.
Cependant, la musique a bien une dimension mathématique. Le but de cet EPI est donc de travailler sur l’échelle musicale. L’échelle musicale nécessite de travailler sur les fractions, les algorithmes et les fonctions, parmi d’autres notions. Beaucoup de thèmes d’éducation musicale seront aussi abordés, en particulier grâce à l’écoute d’extraits et à la réalisation d’expériences.

La production finale envisagée pour cet Enseignement Pratique Interdisciplinaire est la création d’un poster expliquant les recherches et les découvertes faites tout au long de l’EPI. Il pourra contenir de la théorie, une expérience et les conclusions tirées. Si les élèves le souhaitent, il peut être accompagné d’une maquette d’instrument ou bien d’un enregistrement. Par la suite, les élèves présenteront leur poster à l’oral à l’ensemble de la classe.

Les élèves pourront travailler en groupe et être évalués à la fois individuellement et collectivement. Ils seront évalués sur l’investissement personnel pendant les cours (recherches, expériences), sur la réalisation du poster (mise en forme soignée, originalité, contenu) et enfin sur la présentation orale de leur projet (clarté des propos, pertinence et qualité).

Le déroulement de l’EPI pourra se faire en deux temps. Tout d’abord des séances dédiées aux expériences, aux recherches, aux cours durant lesquels les professeurs apporteront les connaissances nécessaires aux élèves pour poursuivre leur travail. Puis un second temps de préparation et présentation des projets finaux.

Les compétences travaillées dans chacune des matières sont les suivantes :
- en mathématiques : savoir utiliser les nombres pour comparer, calculer et résoudre des problèmes, savoir comprendre et utiliser les notions de divisibilité, de nombres premiers, de probabilités, de fonctions, savoir résoudre des problème de proportionnalité et enfin savoir écrire, mettre au point et exécuter un programme.
- en éducation musicale : savoir réaliser des projets musicaux d’interprétation et de création, savoir écouter, comparer et construire une culture musicale et artistique, enfin savoir explorer, imaginer, créer et produire.

Exemple d’EPI #5

Mise en place d’une exposition

Pour l’organisation de cet EPI, ce sont l’EPS et la physique-chimie qui se rencontrent. En effet, durant cet enseignement, les élèves travailleront sur le mouvement, la force et l’énergie.
Dans le cadre du cours d’EPS, les élèves réaliseront des enchainements acrobatiques qu’ils étudieront ensuite en cours de physique pour appliquer les différentes notions apprises.
Il faudra donc adopter une démarche expérimentale pour expliquer les performances acrobatiques grâce à des données scientifiques.
Voici quelques exemples de thèmes qui pourront être traités lors de l’EPI :
- la différence entre le mouvement rectiligne et circulaire
- la relation entre le poids et le mouvement
- la relation entre la vitesse et la distance.

L’EPI suivra la progression suivante :
- En premier lieu, les élèves se verront présenter le projet par leurs professeurs.
- Puis, dans chaque matière, les professeurs veilleront à apporter les connaissances nécessaires aux élèves pour la poursuite du projet. En EPS, les élèves effectueront des activités gymniques notamment à l’aide du saut de cheval et des barres. En physique, il s’agira de travailler sur les trajectoires, la vitesse, les mouvements rectilignes et circulaires, entre autres.
- Ensuite, les élèves relèveront des données pendant les séances d’EPS qu’ils traiteront lors des cours de physique-chimie.
- Par la suite, les élèves se verront présenter différents thèmes. Par groupes, les élèves choisiront un thème qu’il traiteront pour leur production finale.
- Pour préparer leur affiche ou leur film, qui sera exposé, ils effectueront des enchaînements acrobatiques qu’ils prendront en photo ou en vidéo pour les étudier en cours de physique.
- Enfin, les élèves réalisent leur production et mettent en place l’exposition.

La production finale pourra donc être un film ou une affiche qui sera exposée dans le collège à l’occasion d’une exposition accessible à tous. Les élèves produiront ces projets par petits groupes.
Ils seront donc évalués la coopération dans le groupe pour mener à bien le projet, la qualité de la production acrobatique et la qualité du poster ou du film (qualité de l’explication et de la démarche, qualité de l’analyse apports théoriques, mise en lien des données, présentation).

Les compétences travaillées pourront être les suivantes :
- en physique-chimie : savoir caractériser un mouvement, savoir modéliser une interaction par une force elle même caractérisée par un point d’application, une direction, un sens et une valeur, savoir identifier les sources, les transferts les conversions et les formes d’énergie, savoir utiliser la conservation de l’énergie.
- en EPS : acquérir des techniques spécifiques pour améliorer son efficience, utiliser un vocabulaire adapté pour décrire la motricité, savoir préparer, planifier, se représenter une action avant de la réaliser, utiliser des outils numériques pour analyser et évaluer des actions, s’approprier, exploiter et savoir expliquer les principes d’efficacité d’un geste technique.

Les avis sur cet article

Peut t’on faire un EPI sur les robots mBot ?

par - le 10 mai 2018

est-ce que je peut faire un epi sur l’astronomie ?

par - le 27 janvier 2018
Donne ton avis !

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?