Sujet Zéro Mathématiques et Physique Chimie Technologie - Brevet des Collèges

Sujet Zéro Mathématiques et Physique Chimie Technologie - Brevet des Collèges

Voici une autre combinaison possible pour l'épreuve de maths et sciences du Brevet des Collèges.

Celle-ci comporte d'abord 7 exercices de mathématiques puis un exercice de physique chimie et enfin un exercice de technologie.

Téléchargez ci-dessous ce sujet zéro de mathématiques physique chimie technologie pour le Brevet des Collèges.

Sujet Zéro Mathématiques et Physique Chimie Technologie - Brevet des Collèges

Le contenu du document

 

 

Combinaison 2 : mathématiques, physique-chimie, technologie.

Partie I - Epreuve de Mathématiques (2h00 – 50 points)

 

Les candidats doivent composer, pour cette partie I « Mathématiques », sur une copie distincte.

 

Exercice 1

 

Pour chacune des affirmations suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant soigneusement la réponse.

 

exercice 1

 

Exercice 2

 

Le marnage désigne la différence de hauteur entre la basse mer et la pleine mer qui suit.

On considère qu’à partir du moment où la mer est basse, celle-ci monte de 1/12 du marnage pendant la première heure, de 2/12 pendant la deuxième heure, de 3/12 pendant la troisième heure, de 3/12 pendant la quatrième heure, de 2/12 pendant la cinquième heure et de 1/12 pendant la sixième heure. Au cours de chacune de ces heures, la montée de la mer est supposée régulière.

1) A quel moment la montée de la mer atteint-elle le quart du marnage ? 

2) A quel moment la montée de la mer atteint-elle le tiers du marnage ?

 

Exercice 3

 

Pour la fête d’un village on organise une course cycliste. Une prime totale de 320 euros sera répartie entre les trois premiers coureurs.

Le premier touchera 70 euros de plus que le deuxième et le troisième touchera 80 euros de moins que le deuxième.

Déterminer la prime de chacun des trois premiers coureurs.

 

Exercice 4

 

exercice 4

 

1) Pour réaliser la figure ci-dessus, on a défini un motif en forme de losange et on a utilisé l’un des deux programmes A et B ci-dessous.

Déterminer lequel et indiquer par une figure à main levée le résultat que l’on obtiendrait avec l’autre programme.

 

programme

 

2) Combien mesure l’espace entre deux motifs successifs ?

3) On souhaite réaliser la figure ci-dessous :

 

figure 2 exercice 4

 

Pour ce faire, on envisage d’insérer l’instruction "ajouter 1 à la taille du stylo" dans le programme utilisé à la question 1. Où faut-il insérer cette instruction ?

 

exercice 5

 

Exercice 6

 

Un panneau mural a pour dimensions 240 cm et 360 cm. On souhaite le recouvrir avec des carreaux de forme carrée, tous de même taille, posés bord à bord sans jointure.

 

1) Peut-on utiliser des carreaux de : 10 cm de côté ? 14 cm de côté ? 18 cm de côté ?

2) Quelles sont toutes les tailles possibles de carreaux comprises entre 10 et 20 cm ?

3) On choisit des carreaux de 15 cm de côté. On pose une rangée de carreaux bleus sur le pourtour et des carreaux blancs ailleurs. Combien de carreaux bleus va-t-on utiliser ?

 

Exercice 7

 

La distance de freinage d’un véhicule est la distance parcourue par celui-ci entre le moment où le conducteur commence à freiner et celui où le véhicule s’arrête. Celle-ci dépend de la vitesse du véhicule. La courbe ci- dessous donne la distance de freinage d, exprimée en mètres, en fonction de la vitesse v du véhicule, en m/s, sur une route mouillée.

 

courbe

 

1) Démontrer que 10 m/s = 36 km/h.

2) a. D’après ce graphique, la distance de freinage est-elle proportionnelle à la vitesse du véhicule ?

b. Estimer la distance de freinage d’une voiture roulant à la vitesse de 36 km/h.

c. Un conducteur, apercevant un obstacle, décide de freiner. On constate qu’il a parcouru 25 mètres entre le moment où il commence à freiner et celui où il s’arrête. Déterminer, avec la précision permise par le graphique, la vitesse à laquelle il roulait en m/s.

3) On admet que la distance de freinage d, en mètres, et la vitesse v, en m/s, sont liées par la relation d = 0,14 v2.

a. Retrouver par le calcul le résultat obtenu à la question 2b.

b. Un conducteur, apercevant un obstacle, freine ; il lui faut 35 mètres pour s’arrêter. A quelle vitesse roulait-il ?

 

Partie II - Epreuve de Physique-Chimie et Technologie

La sécurité du freinage en voiture

La sécurité sur les routes dépend notamment du respect des distances de sécurité, de la capacité des conducteurs à réagir rapidement lorsqu'ils aperçoivent un obstacle sur la route et de la performance du système de freinage du véhicule. On étudie dans les deux exercices qui suivent : les distances d'arrêt et de sécurité d'un véhicule et le dispositif de freinage sans blocage des roues.

Partie II.1. - Epreuve de Physique-Chimie (30 min – 25 points)

 

Les candidats doivent composer, pour cette partie II.1. « Physique-Chimie », sur une copie distincte.

 

Distance d’arrêt et distance de sécurité d’un véhicule

 

La connaissance de la distance d’arrêt d’un véhicule est importante pour la sécurité routière. La figure 1 ci- dessous fait apparaître trois distances caractéristiques.

 

figure 1 physique

 

- Dr est la distance de réaction. C’est la distance parcourue par le véhicule entre le moment où le conducteur aperçoit l’obstacle et le moment où il commence à freiner. Elle dépend de la durée de réaction du conducteur.

- Df est la distance de freinage. C’est la distance parcourue par le véhicule entre le moment où le conducteur commence à freiner et le moment où le véhicule s’arrête.

- Da est la distance d’arrêt. C’est la distance parcourue par le véhicule entre le moment où le conducteur aperçoit un obstacle et l’arrêt du véhicule.

 

Le tableau suivant présente, pour différentes vitesses, la distance de réaction et la distance de freinage sur route sèche d’un véhicule correctement entretenu.

 

tableau vitesse

 

1) Distance d’arrêt.

Au voisinage d’un collège, un véhicule roule à 30 km/h, vitesse maximale autorisée ; donner la valeur de la distance de réaction Dr, de la distance de freinage Df et calculer la valeur de la distance d’arrêt Da. Commenter la valeur de la distance d’arrêt obtenue en la comparant à celle d’une autre longueur ou distance que vous choisirez.

 

2) Energie cinétique.

Rappeler l’expression de l’énergie cinétique d’un objet en fonction de sa masse m et de sa vitesse V. Calculer l’énergie cinétique d’un véhicule de masse m = 1000 kg roulant à 50 km/h. Lors du freinage, l’énergie cinétique du véhicule diminue jusqu’à s’annuler. Décrire ce que devient cette énergie.

 

3) Code de la route et distance de sécurité.

Le code de la route définit la distance de sécurité entre deux véhicules :

 

code de la route

 

panneaux

 

Le schéma ci-dessous représente les traits blancs et donne leurs longueurs expriméss en mètres.

 

schema autoroute

 

Sur autoroute et par temps sec, la vitesse des véhicules est limitée à 130 km/h.

 

Question : à l’aide de calculs simples, expliquer pourquoi, sur autoroute, la règle « un automobiliste doit veiller à ce que le véhicule qui le précède soit séparé de lui d’au moins deux traits blancs » permet d’avoir une distance de sécurité suffisante.

 

Partie II.2. - Epreuve de Technologie (30 min – 25 points)

 

Les candidats doivent composer, pour cette partie II.2. « Technologie », sur une copie distincte.

 

Le dispositif de freinage sans blocage des roues (Anti Blocage System : ABS)

 

Lors d’un freinage, il est important pour la sécurité de ne pas bloquer les roues car cela permet de conserver de bonnes conditions d’adhérence avec la route et d’éviter la perte du contrôle du véhicule en cas de changement de trajectoire ou de conditions différentes de contact des roues avec le sol (une roue sur une flaque d’eau et les autres sur le bitume sec).

La structure matérielle de l’équipement ABS est représentée sur la figure suivante :

 

abs

 

Le principe du freinage ABS est le suivant :

Lorsque le chauffeur appuie sur la pédale de frein, le maître-cylindre alimente en huile le groupe hydraulique qui régule la pression d’huile dans le circuit hydraulique. Les pistons portés par les étriers et disposés de part et d’autre du disque sont poussés par l’huile sous pression, ils pincent fortement le disque solidaire de la roue qui ralentit. Si le pincement est trop fort, la roue peut se bloquer. Pour éviter cela, un capteur détecte la vitesse de la roue et délivre cette information au calculateur. Si la vitesse devient trop faible et proche du blocage, le calculateur donne l’ordre au groupe hydraulique de diminuer la pression. Ainsi, grâce à l’ensemble capteur de vitesse-calculateur-groupe hydraulique, la pression est régulée lors d’un appui sur la pédale de frein pour obtenir la meilleure efficacité du freinage sans blocage.

 

1) Expliquer pourquoi il est indispensable de doter les quatre roues d’un capteur de vitesse.

2) A partir de l’analyse de la figure 2, compléter la figure 3 en associant un composant matériel à chaque fonctionnalité.

 

figure 3 technologie

 

3) La figure 4, ci-dessous, présente l’algorithme du freinage ABS pour une roue. Compléter les parties manquantes.

 

figure 4 technologie

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?