Les libertés - EMC - 4ème

Découvrez cette fiche d'Enseignement Moral et Civique de 4ème rédigée par un professeur. Elle porte sur les libertés fondamentales et peut vous être utile pour vos révisions du Brevet des Collèges.

Dans cette leçon, vous aborderez la liberté au collège. Puis, vous étudierez la conquête des libertés en France. Enfin, vous verrez l'usage des libertés et les exigences sociales.

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours d'EMC sur les libertés.

Les libertés - EMC - 4ème

Le contenu du document


 

En 5ème, tu as appris que l’Égalité est un principe républicain et que chacun a une responsabilité dans la réduction des inégalités. Il te faut désormais te pencher sur un autre principe républicain : la Liberté.

 

Introduction 

 

Le mot « liberté » est le premier mot inscrit sur la devise républicaine de la France, rappelée sur tous les bâtiments officiels, comme la mairie. C’est donc une notion importante pour notre pays mais difficile à définir.  

On peut donc se demander comment est-ce que l’on définit la liberté et comment cette notion s’applique en France ?

 

Liberté : c’est le droit de faire tout ce que les lois permettent, sous réserve de ne pas porter atteinte aux droits d’autrui. 

Liberté individuelle : liberté que chacun peut exercer séparément des autres citoyens

Liberté collective : droit que l’on peut exercer dans le cadre de la vie collective

 

La liberté commence au collège

 

Le collège est un des lieux de la vie quotidienne où les élèves peuvent exercer des libertés. Chaque collégien dispose de libertés qu’il exerce seul :

- la liberté de recevoir une instruction depuis les lois Ferry de 1882 qui rend l’école gratuite, laïque et obligatoire.

- la liberté de conscience, c'est-à-dire d’avoir son propre avis. 

- la liberté de se déplacer. 

 

Le collégien dispose également de libertés qu’il exerce à plusieurs dans le cadre de la classe ou de l’établissement : 

- la liberté de réunion, d’association (dans un club par exemple…) ;

- la liberté d’informer / d’expression (journal du collège…)

 

Ces libertés, individuelles ou collectives sont encadrées par le Règlement intérieur, qui applique au collège les principes universels de la démocratie.

 

La longue conquête des libertés en France

 

La liberté est un droit naturel de l’Homme, cette notion est d’ailleurs inscrite dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 aout 1789. C’est l’exercice des libertés collectives qui permet de faire vivre la démocratie.

Ainsi, depuis la Révolution Française, les citoyens se sont battus pour le respect des libertés fondamentales, par exemple, les hommes ont obtenu le droit de vote en 1848 après une révolution et les femmes en 1944 après l’avoir réclamé pendant de nombreuses années. Dans le monde, de nombreux peuples ne bénéficient pas de libertés.

Chaque citoyen français peut ainsi s’exprimer, circuler, pratiquer sa religion. Pourtant, il n’est pas libre de faire tout ce qu’il veut : il doit respecter les lois. Les lois garantissent les libertés mais elles limitent aussi la liberté de chacun pour que les autres puissent exercer eux-mêmes leurs libertés.

 

L’usage des libertés et les exigences sociales

 

Jusqu’où peut-on exercer ses libertés ?

La liberté que nous avons n’est pas absolue car sinon c’est la loi du plus fort qui serait appliquée. 

L’article 4 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 affirme ainsi que « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ». 

La liberté est ainsi limitée par la loi qui a pour but de protéger plus que d’interdire, de limiter ou de contraindre.

Ex : depuis 1970, le Code Civil reconnait à chacun le droit au respect de sa vie privée. Dans le cas où quelqu'un dépasse les limites d'utilisation de sa liberté, les sanctions sont nécessaires. 

Ainsi, la diffamation c'est-à-dire le fait de porter atteinte à l’honneur ou à la réputation de quelqu’un est puni par la loi.

 

Parfois certaines libertés peuvent entrer en contradiction comme la liberté de conscience et de pratique religieuse. Ainsi, en France, le principe de laïcité mise en place en 1905 permet de garantir la neutralité en pratiquant librement sa religion dans tenir compte de l’avis des autres. C’est donc un principe républicain garantissant la liberté de conscience et ne place aucune opinion au-dessus des autres : c’est la séparation dans l’Etat de la société civile et religieuse.

Parfois des libertés s’opposent le droit de grève s’oppose à la liberté du travail.

 

Cependant, « nul n’est censé ignorer la loi » il faut donc exercer sa liberté tout en respectant la loi.

 

Plusieurs libertés ont été affirmées depuis 1789 :

- en 1881 la liberté de la presse

- en 1884 la liberté de créer des syndicats

- en 1981 l’abolition de la peine de mort

- en 1992 la citoyenneté européenne

- en 1999 l’égalité hommes femmes aux fonctions électives

- en 2000 la protection des données personnelles

- en 2004 la laïcité à l’école, au collège, au lycée

 

On peut donc dire en conclusion que les droits et libertés des citoyens du monde continuent d’évoluer.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?