Approche de la variation linguistique - Français - 3ème

Approche de la variation linguistique - Français - 3ème

Voici une fiche de français rédigée par un professeur sur l'approche de la variation linguistique.

Dans ce cours, vous verrez d'abord ce qu'est la variation linguistique puis vous étudierez les variations linguistiques de base comme les niveaux de langues et les mots transformés ou inventés.

Téléchargez ci-dessous cette leçon de français sur l'approche de la variation linguistique pour le Brevet.

Approche de la variation linguistique - Français - 3ème

Le contenu du document


 

QU’EST-CE QUE LA VARIATION LINGUISTIQUE ? 

 

Définition

La variation linguistique : est l’ensemble des phénomènes concernant le rapport entre l’emploi de la langue, son usage officiel et les habitudes ou innovations des usagers.

La variation linguistique dépend de plusieurs facteurs historiques, géographiques, sociaux, professionnels…mais aussi littéraires et créatifs.

 

Les facteurs source de variation

Historique : la langue varie selon les époques, ainsi le vocabulaire du XVIIe n’est pas le même que celui du XXe siècle. Par exemple « amant » signifiait « amoureux dont on ne partage pas les sentiments » puis « amoureux hors mariage dont on partage les sentiments ».

 

Géographique : la langue varie selon les régions, les pays (même s’ils sont francophones). Par exemple, on dit un « quignon » de pain dans le Sud de la France et un « trognon » de pain dans le Nord pour désigner l’extrémité d’une baguette.

 

Le sociolecte renvoie à l’ensemble du vocabulaire utilisé par une certaine partie de la population en fonction de son niveau social et économique. Par exemple, dans des milieux populaires « mon paternel » désigne le « père ».

 

Le technolecte renvoie à l’ensemble du vocabulaire utilisé par un certain type de métier. Par exemple « un arc électrique » désigne la manifestation visible d’un passage de courant entre deux points et non un objet comme l’arc de l’archer qui permet de tirer des flèches.

 

Il est néanmoins essentiel de maîtriser les variations linguistiques de base concernant le niveau de langue et les créations, détournement ou déformation de mots.

 

VARIATIONS LINGUISTIQUES DE BASE

 

Les niveaux de langue

Selon le contexte (situation dans laquelle est produite l’énoncé) et la personne à laquelle on s’adresse (à l’oral ou à l’écrit), on utilise différents niveaux de langues (manière d’employer un vocabulaire connoté ou non pour s’exprimer) pour s’exprimer. Il en existe 3 : 

 

Soutenu : Il utilise un vocabulaire riche, respecte les règles de grammaire et de concordance des temps. On l'emploie surtout à l'écrit ou à l’oral dans des situations officielles et professionnelles.

- As-tu eu des désagréments ?

 

Courant : C'est un langage correct, compris par tout le monde, qui n'utilise pas de termes rares ou spécialisés.  Il s'emploie pour des échanges neutres dans des circonstances banales. Il ne respecte pas toutes les règles de grammaire.

- Tu as eu des ennuis ?

 

Familier : Parfois incorrect ce langage est surtout utilisé quand il n'y a pas de contraintes. Il ne s'emploie pas à l'écrit, sauf, entre guillemets, pour rapporter les paroles de quelqu'un.

- T’as eu des (pro)blems ?

 

Parfois le niveau de langue familier peut atteindre le vulgaire, par l’emploi systématique de termes incorrects, grossiers :

- T’as des emmerdes ?

 

Les mots transformés ou inventés

Néologisme : Tout mot de création récente ou emprunté depuis peu à une autre langue ou toute acception nouvelle donnée à un mot ou à une expression qui existaient déjà dans la langue.

 

Emprunt : nom désignant l’appropriation par une langue d’un élément d'une autre langue ; le terme ainsi incorporé est aussi nommé « emprunt ».

 

Jargon : parfois synonyme de technolecte, un jargon est un « parler » propre aux représentants d'une profession. Mais souvent, il s’agit d’un langage incorrect employé par quelqu'un qui a une connaissance imparfaite, approximative d'une langue.

 

Argot : forme de jargon de classe marginale (souvent lié à une activité illégale), dont l’utilisation au départ permettait de dissimuler un secret aux personnes extérieures au groupe. 

 

Verlan : argot conventionnel qui consiste à inverser les syllabes de certains mots. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?