L'argent, travers de la société

L'argent, travers de la société

Révise ton brevet de français (DNB) avec digiSchool ! On te propose de télécharger gratuitement cette fiche sur la thématique de l'argent en littérature.

Dans cette fiche nous verrons en quoi le thème de l'argent sert souvent en littérature à dénoncer les problèmes sociétaux.

Télécharge ci-dessous cette fiche de français 3ème pour bien préparer ton brevet !

L'argent, travers de la société

Le contenu du document

 

Prérequis

            Pour aborder cette fiche, je dois...

  • Avoir compris que la dénonciation d'un problème (quel qu'il soit) peut passer par la narration, et pas forcément par l'argumentation.
  • Comprendre que l'argent, dimension essentielle de nos sociétés, est lié à certaines problématiques, comme la misère, l'obsession, le bonheur.

Objectifs

            A l'issue de cette fiche...

  • Je comprends en quoi l'argent peut être perçu comme un problème, au sein de la société.
  • Je peux citer plusieurs œuvres dans lesquelles l'argent est un thème important, et expliquer ce que l'auteur remet en question à travers ces narrations.

Introduction

            Il est partout : dans nos poches, dans nos porte-monnaies et dans notre compte en banque ; dans les commerces, dans les industries, à la Bourse ; tout le monde en parle et tout le monde en veut, et on dirait parfois que le monde tourne autour de lui : l'argent. On dit qu'il ne fait pas le bonheur, pourtant tout le monde le recherche ; et s'il rend effectivement certaines personnes heureuses, il fait aussi très certainement le malheur de beaucoup. L'argent est lié à de nombreuses problématiques, c'est pourquoi il a souvent été pris comme thème par la littérature. Comment l'argent est-il dénoncé comme un problème sociétal, à travers la littérature ?

            D'abord, nous verrons que le thème de l'argent est très souvent lié au thème de la misère. Par ailleurs, l'obsession de l'argent est souvent dénoncée. Enfin, selon certains classiques, l'argent ne fait pas le bonheur... Au contraire !

 

I. L'argent des uns fait la misère des autres

            Le premier aspect de l'argent souvent questionné par les romanciers est l'inégalité qu'il entraîne, dans la société. Si certaines personnes sont très riches, d'autres, au contraire, sombrent dans la misère...

A. Le Père Goriot (1835) de Balzac

            Honoré de Balzac a évoqué l'argent dans plusieurs œuvres, et notamment dans son roman la Maison Nucingen, qui évoque le monde de la banque.

            Mais l'un des tableaux les plus touchants que son œuvre offre est celui du père Goriot, dans le roman du même nom.

1. L'argent dans le Père Goriot

            Eugène de Rastignac rencontre le père Goriot à la pension Vauquer, une pension sordide dans laquelle il vient vivre lorsqu'il arrive à Paris. Le vieil homme vit dans la misère absolue, pourtant, les autres résidents de la pension lui apprennent que le père Goriot était jadis à la tête d'une fortune ! Hélas, il a dilapidé cet argent au profit de ses deux filles, Anastasie de Restaud et Delphine de Nucingen, en leur offrant ce qu'elles désiraient, en leur donnant une dot confortable, et en payant pour leur mariage.

            Les deux jeunes femmes vivent alors une vie oisive d'aristocrates, et délaissent leur vieux père, qui meurt seul et dans une grande pauvreté.

2. Ce que l'auteur met en valeur

            L'histoire du Père Goriot met en lumière les inégalités sociales de l'époque de l'auteur. Par ailleurs, en y adjoignant le thème de l'amour paternel déçu, Balzac fait de l'argent un grand thème dramatique, dans ce roman.

B. Germinal (1885) d'Emile Zola

            Germinal de Zola évoque le thème des inégalités sociales liées à l'argent de manière bien plus frontale : en mettant en scène la lutte des classes.

1. L'argent dans Germinal de Zola

            Etienne Lantier commence à travailler dans une mine de charbon, la mine de Montsou. Il y rencontre d'autres mineurs, en particulier les Maheu, avec qui il se lie d'amitié. Lantier est surpris par les conditions de travail effroyables des mineurs : ils travaillent de longues heures, dans l'obscurité des tunnels, respirant une poussière toxique et risquant leur vie à chaque minute, pour un salaire extrêmement bas.

            Les mineurs vivent tous dans la pauvreté, mais lorsque la direction décide de baisser leurs salaires, c'est la révolte : Lantier se met à la tête d'une grève...

2. Ce que l'auteur pointe du doigt

            Dans ce récit, Zola dénonce évidemment les inégalités sociales criantes, entre une classe dirigeante riche et oisive, et une classe ouvrière travailleuse réduite à une vie de misère.

            Dans ce roman très documenté, il met également en évidence les conditions de travail extrêmement difficiles des mineurs du charbon, et fait un portrait juste et indigné de la pauvreté à laquelle ces femmes et ces hommes sont réduits.

 

II. La fièvre de l'argent

            Mais l'argent n'est pas évoqué par les écrivains uniquement pour dénoncer les inégalités de classes sociales : toute une veine de la littérature met également en lumière l'obsession, la fièvre de l'argent...

A. L'Avare de Molière

            Bien entendu, la référence littéraire incontournable, lorsqu'il s'agit d'évoquer l'obsession de l'argent, est L'Avare de Molière.

1. L'argent dans l'Avare de Molière

            Harpagon, le barbon, est si avare qu'il paye mal ses serviteurs, rationne ses enfants, et leur refuse le train de vie et les mariages auxquels ils pourraient prétendre. Il garde maladivement tout son argent dans une cassette, enterrée dans son jardin, et refuse d'utiliser ces sous pour accueillir sa propre fiancée comme il se doit... Les proches d'Harpagon se serviront de son avarice pour se moquer de lui, et arriver à leurs fins !

2. Ce que Molière pointe du doigt

            Dans cette comédie, Molière ne dénonce pas des inégalités sociales, il met en valeur un défaut de caractère lié à l'argent : l'avarice. En effet, l'avarice est même considérée par la religion chrétienne comme l'un des sept péchés capitaux !

B. L'Argent de Zola

1. Le thème de l'argent... dans l'Argent de Zola

            Aristide Saccard veut devenir riche, et pour cela, il monte une banque. Rapidement, son établissement prend de l'ampleur, mais Aristide risque gros : en effet, depuis le début de l'entreprise, il ne fait qu'acheter ses propres actions... La ruine guette.

2. Ce que l'auteur pointe dénonce

            Dans ce roman, Zola dénonce la folie financière et boursière, la volonté de gagner toujours plus gros, d'amasser toujours plus d'argent... sans nécessité.

 

III. L'argent ne fait pas le bonheur

            La quête de l'argent est souvent liée à une quête du bonheur... Pourtant, de nombreux personnages de romans cherchent le bonheur par l'argent, et réalisent qu'ils ne peuvent l'atteindre ainsi !

A. Madame Bovary de Gustave Flaubert

 

1. L'argent dans Madame Bovary de Flaubert

            Emma Bovary s'ennuie dans sa campagne normande : elle qui rêvait d'une vie de galas à Paris, la voilà coincée avec un mari bien banal, dans son quotidien de petite bourgeoise... Si Emma ne peut pas vivre les romances parisiennes, elle se console de son mieux, notamment en faisant des emplettes chez le commerçant, monsieur Lheureux.

            Ce dernier lui vend petit à petit toutes sortes d'objets dont elle n'a aucun besoin : tapis, vêtements, accessoires... Emma achète et s'endette – jusqu'au jour où elle ne peut plus rembourser. Que faire ?

2. Ce que l'auteur pointe du doigt

            A travers le personnage d'Emma, Flaubert montre que la dépense d'argent incontrôlée est souvent liée à la vanité et à la superficialité. Il fait de l'argent l'instrument des faibles, qui cherchent à se croire forts...

B. Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald

1. Le thème de l'argent dans Gatsby le Magnifique

            Gatsby, jeune millionnaire mystérieux, enchaîne les fêtes dans sa belle villa... Pourquoi ? Rapidement, le narrateur se rendra compte que Gatsby s'est installé ici pour se rapprocher de son ancien amour, Daisy... Mais l'argent suffit-il à racheter un amour perdu ?

2. Ce que l'auteur pointe du doigt

            F. S. Fitzgerald met en parallèle deux thèmes souvent liés : argent et amour. Gatsby espère que cet argent lui permettra de se rapprocher de Daisy, pourtant, il sera la cause de sa perte...

Conclusion

            L'argent est un thème courant dans la littérature : au XIXème siècle, on pourrait presque parler d'un topos de l'argent dans le roman français ! L'argent est lié à bien des thèmes que les auteurs dénoncent, comme les inégalités sociales, l'obsession, ou encore la quête du bonheur. Mais si ce thème est aussi présent en littérature, n'est-ce pas avant tout parce qu'il parle à chacun d'entre nous ?

 

Le petit + dans ta copie

Renseignez-vous sur le contexte historique de l’œuvre que vous citez. Quelles étaient les classes sociales de l’époque ? Quel type de monnaie est utilisé par les personnages ? (Ces derniers ne payaient pas en euro !)

Pour aller plus loin...

N'hésitez pas à lire certaines œuvres évoquant l'argent. La Parure de Guy de Maupassant est une courte nouvelle qui relie le désir de richesse à la condamnation au malheur !

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?
wso shell IndoXploit shell webr00t shell hacklink hacklink satış wso shell