Brevet Blanc Français 2013 : éléments de correction

Brevet Blanc Français 2013 : éléments de correction

Brevet Blanc Français 2013 : éléments de correction

Le contenu du document

Vous pouvez retrouver ici des éléments de correction d'un brevet blanc de français 2013 partagé par un de nos membres.

Le sujet de ce brevet blanc est disponible en cliquant sur ce lien : sujet brevet blanc de français 2013.


Attention, ce que vous pouvez retrouver ici sont des éléments de correction. Les réponses ne sont pas toujours rédigées ou complètes. C'est simplement une aide pour vérifier vos réponses.

 

Questions

1.      Les tâches ménagères

2.      a)  Dans la maison de famille

b) « Mon père reçoit quelquefois des visites »

3.      L’auteur et le personnage ne portent pas le même nom

c) On est un pronom, Il désigne les parents

d) « on m’aperçoit » Il désigne les visiteurs (mères d’élèves)

4.      a) Le présent

b) Présent de narration : donne l’impression de vivre le moment

5.      brise-tout, brutal, fou, paresseux

6.      Elle le considère incapable des tâches qui lui semblent simples et ne cesse de le rabrouer. (« Et encore il se coupe », « Pas pour deux liards d’idée. »,…)

7.      a) Il se compare à Cendrillon, car il porte la même tenue et est aussi forcé à faire le ménage. Le comparant est Cendrillon, le comparé est le narrateur et le motif est le tablier.

b) Ce qui semble le déranger le plus est le fait d’être observé par les invités des parents

8.      a) La mère semble caractérielle, elle attache une grande importance au ménage et aux objets de la maison. Elle est « minaudière et souriante » et elle « geint » en faisant le ménage.

b) Comme la méchante belle-mère de Cendrillon

9.      a) C’est la mère

b) ligne 5-6, discours indirect et ligne 24, discourt direct

10.  a) geindre

b) gémir

11.  a) De la compassion, de la pitié

b) Ton pathétique : Le narrateur est insulté, il est accusé sans se sentir coupable, il se sent ridiculisé mais veut bien faire.

 

Réécriture

Mais nous étions vigoureux, nous avions du moignon et nous lui prenions le torchon des mains pour continuer la lutte. Nous nous jetions sur le meuble ou nous nous précipitions contre la rampe et nous mangions du bois, nous dévorions le vernis.

 

Dictée

 

 « Il était une fois un bûcheron et une bûcheronne qui avaient sept enfants, tous des garçons. L'aîné n'avait que dix ans et le plus jeune n'en avait que sept. On s'étonnera que le bûcheron ait eu tant d'enfants en si peu de temps; mais c'est que sa femme allait vite en besogne, et n'en faisait pas moins de deux à la fois. Ils étaient très pauvres, et leurs sept enfants les incommodaient beaucoup, parce qu'aucun d'eux ne pouvait encore gagner sa vie. Ce qui les chagrinait encore, c'est que le plus jeune était fort délicat et ne disait mot: prenant pour bêtise ce qui était une marque de la bonté de son esprit. Il était tout petit, et quand il vint au monde, il n'était guère plus gros que le pouce, ce qui fit que l'on l'appela le petit Poucet. »

 

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach brevet !

Recevoir
Ça bouge sur le forum Brevet !
Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?