Un conte philosophique : Micromegas

Un conte philosophique : Micromegas

Révise ton brevet (DNB) de français en toute tranquillité avec digiSchool ! On te propose de télécharger gratuitement cette fiche sur Micromégas, un conte philosophique de Voltaire, rédigée par un professeur de français !

Dans cette fiche nous aborderons le conte philosophique, celèbre genre satirique de l'époque des Lumières, en prenant pour exemple Micromégas.

Télécharge ci-dessous cette fiche de français pour bien préparer ton brevet !

Un conte philosophique : Micromegas

Le contenu du document

 

Prérequis

Pour aborder cette fiche, je dois...

  • Comprendre la notion de satire, pouvoir repérer la tonalité satirique.

Objectifs

A l'issue de cette fiche, je sais...

  • Définir le genre du conte philosophique, et expliquer comment le conte philosophique s'appuie sur la satire.
  • Reconnaître en Micromégas un conte philosophique, et j'ai compris les enjeux de la satire dans ce texte !

Introduction

            Au XVIIème siècle, les philosophes des Lumières ont souvent recours à la satire, pour pouvoir critiquer la société autour d'eux sans être victimes de censure. Le genre du conte philosophique, qui s'appuie sur la satire, se développe donc à cette époque, et Micromégas en est une bonne illustration. En quoi Micromégas, conte philosophique, a-t-il recours à la satire ?

            Après avoir rappelé l'importance de la satire au siècle des Lumières, nous verrons que le conte philosophique est un genre littéraire qui y a souvent recours. Enfin, nous verrons quels sont les enjeux de la satire dans Micromégas de Voltaire !

I. La satire au siècle des Lumières

 

            Pourquoi les philosophes des Lumières avaient-ils souvent recours à la satire ?

A. La satire : rappels

 

            La satire est une critique moqueuse d'un personnage, d'un comportement, d'un fait de société. Son objectif est de dénoncer, voire de corriger certains aspects de la société !

            La satire n'est pas une forme de critique directe, ou argumentative : elle passe souvent par la description ou par la narration, aussi son objet est-il moins immédiatement identifiable. Par ailleurs, la tonalité moqueuse de la satire empêche parfois qu'elle soit considérée par les autorités en place comme une critique sérieuse ou digne d'intérêt.

            La satire peut toucher différents domaines : aussi peut-on parler de satire morale (si un aspect moral est remis en question par le texte), de satire sociétale (si un aspect du fonctionnement de la société est pointé du doigt par le texte) ou de satire religieuse (si la religion ou son fonctionnement sont critiqués par le texte).

B. Le contexte des Lumières

            On appelle "les Lumières" un mouvement philosophique et culturel qui se développe en Europe, depuis la deuxième moitié du XVIIème siècle, et pendant tout le XVIIIème siècle.

            Les philosophes des Lumières veulent combattre l'obscurantisme et développer les connaissances.

            Vous connaissez probablement certains philosophes des Lumières :

  • Diderot est une figure importante du siècle des Lumières. Il écrit de nombreux dialogues philosophiques. Il est aussi l'instigateur, avec d'Alembert, du projet de l'Encyclopédie.
  • Jean-Jacques Rousseau est un autre philosophe célèbre qu'on apparente aux Lumières. Il est l'auteur d'écrits philosophiques (Lettre sur les spectacles) mais aussi d'un texte autobiographiques célèbre : les Confessions.
  • Voltaire, de son vrai nom François-Marie Arouet, est un écrivain et philosophe français du XVIIIème siècle, qu'on relie aux Lumières, et qui a également contribué au projet de l'Encyclopédie. Voltaire a écrit de nombreux contes philosophiques et a souvent eu recours à la satire – il a pourtant dû s'exiler en Angleterre afin d'échapper aux sanctions qu'il encourait...

C. Pourquoi avoir recours à la satire à cette époque ?

 

            Les philosophes des Lumières ont recours à la satire pour plusieurs raisons. Tout d'abord, la satire est une forme de critique moqueuse de la morale, de la société ou de la religion ; or, les philosophes des Lumières veulent questionner leur entourage à propos de la morale, de la société et de la religion !

            Mais surtout, la satire est une forme de critique qui permet d'éviter la censure ! En effet, ce n'est pas une critique ayant recours à l'argumentation directe, aussi est-elle moins facilement attaquable par les autorités en place.

II. Le conte philosophique

            Le conte philosophique est un genre littéraire qui se développe au XVIIIème siècle. Il s'appuie sur la satire. Certains des plus fameux contes philosophiques ont été écrits par Voltaire !

A. Qu'est-ce que le conte philosophique ?

            Le conte philosophique est un genre littéraire né au XVIIIème siècle. Il s'agit d'un conte de fées, mais revisité dans une perspective satirique, afin de délivrer un enseignement philosophique.

B. De quel autre genre littéraire s'approche le conte philosophique ?

 

            Le conte philosophique est une forme d'apologue.

            Dans le conte philosophique, la fiction sert d'exemple afin d'illustrer une morale plus ou moins explicite. Le conte philosophique est donc un genre argumentatif, mais ayant recours à l'argumentation indirecte.

C. Comment reconnaît-on un conte philosophique ?

            Le conte philosophique a plusieurs caractéristiques.

1. La forme du conte de fées

            Tout d'abord, le conte philosophique reprend de nombreux éléments du conte de fées : le schéma narratif, la tonalité merveilleuse, les personnages typiques, le cadre intemporel, la forme du voyage initiatique....

2. L'intention philosophique

            ... Mais le conte philosophique n'est pas un conte de fées ordinaire : l'histoire racontée a pour but de faire réfléchir le lecteur sur plusieurs aspects, comme la morale, la société, la religion...

3. La tonalité satirique

            Et pour inciter à cette réflexion, l'auteur du conte philosophique a recours à une tonalité satirique : il critique en se moquant !

III. Micromégas, un exemple de conte philosophique

            Voltaire a écrit plusieurs contes philosophiques ; il publie Micromégas en 1752.

A. Résumé

            Micromégas est un géant, originaire de planète Sirius. Chassé de cette planète par les autorités locales, qui désapprouvaient son travail scientifique, Micromégas se lance dans un voyage au cours duquel il rencontrera un "nain" (mesurant tout de même 6000 pieds de haut) à Saturne.

            Les deux géants apprennent beaucoup de leurs discussions sur leurs pays mutuels, mais aussi de leurs voyages, puisqu'ils se rendent sur Jupiter et sur Mars.

            Lorsqu'ils arrivent sur Terre, les géants pensent d'abord que la planète est inhabitée, car ils n'arrivent pas à distinguer les humains à l'œil nu. Rapidement, ils réussissent tout de même à prendre contact avec eux, et comprennent que les humains sont très savants : ils ont développé des connaissances précises, notamment en astronomie ! Pourtant, ces terriens si savants sont également capables de commettre des guerres. Par ailleurs, certains humains soutiennent que le monde entier a été créé par Dieu, ce qui fait beaucoup rire les deux géants !

            Avant son départ, Micromégas promet aux terriens de leur donner "un beau livre de philosophie", et leur laisse un livre aux pages blanches.... Ce qui est une leçon de sagesse ! Pourquoi admettre les dogmes des scientifiques, des religieux, alors qu'on peut rechercher la vérité par soi-même ?

B. Micromégas : un conte philosophique

            Micromégas est un conte philosophique, ce qui se comprend à plusieurs égards.

1. Le modèle du conte

            Tout d'abord, Micromégas suit le modèle du conte : il y a un registre merveilleux, notamment dans la mesure où les personnages du texte sont des géants ; ces personnages vivent un voyage initiatique, au cours duquel ils apprennent de nombreuses choses ; le cadre spatio-temporel n'est pas défini, etc.

            La première phrase même de Micromégas rappelle la formule "Il était une fois...", qui commence traditionnellement les contes : "Dans une de ces planètes qui tournent autour de l’étoile nommée Sirius, il y avait un jeune homme de beaucoup d’esprit, que j’ai eu l’honneur de connaître dans le dernier voyage qu’il fit sur notre petite fourmilière (...)"

2. Les enjeux de la satire

            Dans Micromégas, la satire se concentre sur trois aspects principaux du texte :

  • La science. Certains hommes de science sont parfois pointés du doigt : c'est le cas des algébristes et de Pascal dans le chapitre 1, puis de Derham, de Fontenelle, du père Castel...

La méthode scientifique est aussi critiquée : Voltaire critique la science qui ne se baserait que sur des observations.

  • Les hommes de pouvoir, comme les religieux (symbolisés par le muphti dans le chapitre 1), sont aussi critiqués.

Certains philosophes en prennent aussi pour leur grade : Voltaire critique la confusion et la prétention de différentes doctrines philosophiques. Les philosophes visés sont Aristote, Locke, Leibniz, les cartésiens...

  • Les hommes. L'humanité est le principal objet de satire dans Micromégas. Tout d'abord, les hommes sont prétentieux, orgueilleux : ils sont très petits, mais ils pensent être au centre de l'univers...

Par ailleurs, les hommes sont des êtres cruels, qui mènent des guerres sans aucune raison.

Enfin, les hommes n'ont aucun bon sens : ils vont jusqu'à croire en la religion... Alors même que les découvertes scientifiques diminuent peu à peu le crédit des théories religieuses !

Conclusion

            Micromégas est l'exemple même du conte philosophique : reprenant le modèle du conte, il fait usage de satire pour dénoncer la prétention des hommes, le recours à la guerre, les croyances religieuses infondées... Ce faisant, Voltaire rejoint de nombreuses préoccupations communes aux philosophes des Lumières !

Le petit + dans ta copie

En lisant Micromégas, pourquoi ne pas relever précisément les passages à tonalité satirique ? Cela vous permettra d'en parler plus précisément dans votre copie !

Pour aller plus loin...

Pourquoi ne pas lire d'autres contes philosophiques de Voltaire ? Zadig ou Candide sont également des lectures enrichissantes !

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?