Corrigé de la Dictée du Brevet 2018 - Français

Corrigé de la Dictée du Brevet 2018 - Français

Retrouvez sur digiSchool la correction de dictée de Français du Brevet 2018. Conseils, pièges à éviter, rappels des règles de grammaire... On vous explique !

Également disponible, le sujet de l'épreuve de Français (Dictée) pour le Brevet des Collèges 2018.

Accèdez également à tous les sujets et corrigés du brevet 2018 dans les autres matières !

Corrigé de la Dictée du Brevet 2018 - Français

Le contenu du document

 

Le collège de Blémont étant détruit, la municipalité avait réquisitionné certains cafés pour les mettre à la disposition des élèves, le matin de huit à onze heures et l’après-midi de deux à quatre. Pour les cafetiers, ce n’étaient que des heures creuses et leurs affaires n’en souffraient pas. Néanmoins, Léopold avait vu d’un très mauvais œil qu’on disposât ainsi de son établissement et la place Saint-Euloge avait alors retenti du tonnerre de ses imprécations. Le jour où pour la première fois les élèves étaient venus s’asseoir au café du Progrès, il n’avait pas bougé de son zinc, le regard soupçonneux, et affectant de croire qu’on en voulait à ses bouteilles. Mais sa curiosité, trompant sa rancune, s’était rapidement éveillée et Léopold était devenu le plus attentif des élèves.

D’après Marcel Aymé, Uranus, 1948.

DIFFICULTÉS :

• Conjugaison :

« Ce n’étaient que des heures creuses » : il faut réaliser l’accord du verbe avec « des heures creuses ».

« Disposât » : imparfait du subjonctif. Pour bien écrire ce verbe, il fallait prêter attention aux valeurs de l’imparfait. L’imparfait a tendance à permettre d’exprimer une action qui se répète et qui dure dans le temps. Il ne fallait donc pas confondre « disposât » avec le passé simple (de l’indicatif) « disposa » dont les valeurs sont différentes. En effet, « disposa » aurait fait référence à un événement plus ponctuel.

Imprécations : c’est un mot peu connu et qui peut donc entraîner des difficultés lexicales.

• Homophones :

« ses bouteilles » : à ne pas confondre avec « ces » et « c’est ». « sa curiosité » : à ne pas confondre avec « ça ».

« s’était rapidement éveillée » : à ne pas confondre avec « c’ ».

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?