Eléments d'analyse de l'image - Français - Brevet

Eléments d'analyse de l'image - Français - Brevet

digiSchool vous propose un document de Français pour le Brevet des Collèges, à propos du cours "Eléments d'analyse de l'image".

Dans un premier temps, vous retrouverez une méthodologie sur l'analyse de l'image. Puis le document mettra en évidence le vocabulaire approprié pour une bonne analyse d'image.

Téléchargez gratuitement ce cours de Français Troisième pour le Brevet.

Eléments d'analyse de l'image - Français - Brevet

Le contenu du document

 

METHODOLOGIE

PRESENTER OBJECTIVEMENT

Donner les références et la nature de l’œuvre. Retenez la formule : Je rends compte de « ce que je vois ».

Indiquer : auteur, date (de création/publication), lieu (de publication/de mise en place), titre, taille, forme, technique (photographie, gravure, peinture)

Préciser le type : dessin de presse, caricature, planche de B. D., affiche…

Cerner sa visée :  artistique, d’actualité, politique, documentaire, publicitaire...

Cerner le thème : paysage, objet, animal, personnage, symbole.

 

DECRIRE PRECISEMENT 

Commenter ce qui est représenté et souligner ce qui guide le regard. Retenez la formule : J’approfondis « ce que je vois ».

Préciser la mise en scène : retouché, réaliste, imaginaire, une rencontre, un événement, un personnage, seul, en groupe, anonyme ou connu…

Utiliser le vocabulaire d’analyse de l’image (voir la suite de cette fiche).

 

METTRE EN CONTEXTE EFFICACEMENT

Rappeler les informations littéraires, historiques et culturelles. Retenez la formule : Je fais le lien avec « ce que je sais ».

Le contexte historique : œuvre de jeunesse/maturité, commande/ spontanée, destinataire(s), commanditaire(s), le contexte politique et social.

Le mouvement artistique : renvoyer à d’autres œuvres ressemblantes.

La portée de l’œuvre : évoquer selon les cas son succès, son intérêt, la censure ou la propagande subies.

 

INTERPRETER EN ARGUMENTANT

Donner un avis justifié mis en relation avec d’autres critiques (journalistes, artistes contemporains de l’œuvre, public de l’époque…). Retenez la formule : Je présente de manière argumentée « ce que j’en déduis ». 

Rapprocher « ce que je vois » et « ce que je sais » pour faire des hypothèses sur le message transmis.

Expliquer l’impression ressentie, plaisante ou non, le sens perçu.

Exposer l’opinion personnelle en faisant des liens avec d’autres œuvres (du même artiste, d’autres artistes, d’autres genres artistiques).

Si un texte y est présent dans l’œuvre commenter la forme et le contenu par rapport à l’image : slogan, explicatif, informatif…

Souligner l’impression d’ensemble en analysant les effets produits par les jeux de couleur et de lumière, à relier aux sens et aux émotions.

 

LE VOCABULAIRE DE L’ANALYSE DE L’IMAGE

L’IMPRESSION D’ENSEMBLE 

La composition : c’est l’ensemble des éléments concernant l'organisation de l'espace à l'intérieur du cadre, mais aussi l'organisation du temps. Elle se fonde sur les axes, les lignes, les plans, les angles. Elle peut présenter un équilibre ou un déséquilibre, des effets de symétrie et dissymétrie.

 

Le mouvement :  il est statique si l’image suggère l’immobilité ; il est dynamique si l’image saisit un déplacement, suggère un élan…

 

La lecture naturelle de l'image : c’est le fait que le regard de l’observateur balaye l’image en suivant un Z.

 

LES LIMITES DE L’IMAGE

Le cadre : c’est l’espace dans lequel on donne l'image à regarder. A ne pas confondre avec « le champ » qui relève du vocabulaire cinématographique.

 

Le cadrage : c’est le choix artistique de ce qu'on veut montrer.

 

Le hors cadre : c’est l'espace autour du cadre ; ce que l’on ne voit pas en regardant l’image mais que l’on peut deviner. 

 

LA LECTURE DE L’IMAGE

Les axes : vertical, découpe l'image en deux parties, il sépare la gauche de la droite mais aussi le passé (à gauche) du futur (à droite). Horizontal, il sépare le bas (évoquant la terre, la matérialité) du haut (renvoyant au ciel, à la spiritualité).

 

Les lignes de fuite : c’est l’ensemble des segments de ligne droite qui se rejoignent en un point situé dans l'image ou hors de l'image (le point de fuite). Les lignes de fuite créent effet de perspective et de profondeur.

 

Les lignes de force : c’est l’ensemble des diagonales, verticales, horizontales, courbes. Elles sont précisément obtenues par division de l'image en tiers (horizontaux et verticaux, soit au total 9 cases). 

 

Les points forts :  ce sont les points d'intersection des lignes de force. Ce sont des endroits où placer les éléments importants. 

 

LE RAPPORT ENTRE L’OBSERVATEUR ET LE SUJET DE L’IMAGE

Angles et plans déterminent la manière dont le sujet de l’image est mis en scène et la façon dont l’observateur de l’image va le percevoir. 

 

Angle de vue frontal : c’est quand le récepteur de l'image semble se situer au même niveau que l'élément présenté. 

 

Angle de vue en plongée : c’est quand le récepteur semble se situer au-dessus de l'élément présenté. Le point d'observation se situe donc plus haut que le sujet.

 

Angle de vue en contre-plongée : c’est quand le récepteur semble se situer en-dessous de l'élément présenté. Le point d'observation se situe plus bas que le sujet.

Le plan général : montre un vaste paysage. 

Le plan d'ensemble : présente un personnage qui est situé dans un décor, c’est ce dernier qui est important. 

Le plan moyen (ou plan-pied) : le personnage est montré de la tête aux pieds. 

Le plan américain : cadre de la tête à mi-cuisse. 

Le plan rapproché (ou plan taille) : cadre le personnage de la tête à la taille, ce qui crée une certaine intimité. Il souligne les émotions.

Le gros plan : isole une partie du décor ou du personnage et se focalise sur une autre partie, souvent le visage, le plan serré : c’est l’équivalent du gros plan mais sur un objet.

Le très gros plan (ou insert) : se concentre totalement sur un détail, par exemple un œil, un canon de revolver.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?