Initiation à la grammaire de l'énonciation

Initiation à la grammaire de l'énonciation

Cette fiche de révision porte sur l'initiation à la grammaire de l'énonciation. Notre professeur l'a conçue pour vous aider à préparer l'épreuve de français du Brevet.

Document rédigé par un prof Initiation à la grammaire de l'énonciation

Le contenu du document

L'énonciation, c'est employer la langue afin de communiquer. On produit un énoncé, ce dernier regroupant divers procédés, notamment stylistiques. La situation d'énonciation est une parole produite dans un contexte précis.

I - Les embrayeurs

Aussi appelé ''indicateur'' ou ''indice de l'énonciation'', l'embrayeur est un élément renvoyant à l'énonciation. Il peut être pronom, adjectif ou adverbe.

Exemples

''Je'', ''tu'', ''il'', ''nous'', ''vous'', ''ils'' désignent l'élément représenté.
- Je vais aller au supermarché.
Si, et seulement si, on peut identifier le pronom, c'est-à-dire on sait que c'est Sarah qui va aller au supermarché, par exemple, ''Je'' est embrayeur et fait partie de la situation d'énonciation.
- Je m'y rendrai ce week-end.
''Y'' est adverbe de lieu et ''ce week-end'' est adverbe de temps.
Les deux sont embrayeurs car ils se réfèrent à la situation d'énonciation.

II - Les modalisateurs

Le modalisateur est une forme d'embrayeur. Il permet à l'auteur de l'énoncé d'exprimer ses sentiments, ses croyances et ses idées.
Il peut être illustré par un lexique choisi, une interjection ou encore un adverbe dit d'énonciation.

Exemples

- Tu ne peux pas vivre dans ce taudis.
On parle ici d'un appartement que l'énonciateur est loin de trouver à son goût.
Un mot péjoratif est le choix lexical de l'énonciateur.
- Hélas, nous n'avons pas d'autres choix !
''Hélas'' fait partie des interjections ou exclamations servant l'énonciation.
- Franchement, j'y croirai quand je le verrai.
''Franchement'' fait partie des adverbes dits d'énonciation.

III - Les prÉsupposÉs et les sous-entendus

Le présupposé et le sous-entendu sont des éléments présents dans l'énonciation afin de nuancer les propos de l'auteur de l'énoncé.
Ils peuvent revêtir diverses formes et représentent l'ensemble des éléments implicites d'un énoncé.

Exemples

Le présupposé est un fait que l'on peut déduire par rapport à l'énoncé seul.
- Jeanne a maigri.
Cela présuppose qu'elle était plus ronde avant.
- Philippe a arrêté de fumer.
Cela présuppose qu'il fumait avant.
En assouplissant l'énoncé, on peut émettre un doute ; c'est ce que propose le conditionnel.
- Cet article serait le dernier en stock.
Le sous-entendu peut aussi laisser place au doute. On dit plus ou moins ce que l'on pense, en ajoutant une nuance.
- Ça, c'est lui qui le dit, mais, moi, j'attends de voir le résultat.
L'énonciation peut paraître simple en soi, mais il faut pouvoir identifier chaque élément d'un énoncé qui apparaît parfois de manière très subtile.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach brevet !

Recevoir
Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?