La bande dessinée et le roman graphique autobiographiques - Français - 3ème

La bande dessinée et le roman graphique autobiographiques - Français - 3ème

Voici un cours de français de 3ème rédigé par un professeur. Il porte sur la bande dessinée et le roman graphique autobiographiques. Ce cours s'inscrit dans le thème se chercher, se construire et dans le chapitre se raconter, se représenter.

Dans cette leçon, vous verrez comment raconter son enfance à travers la bande dessinée autobiographique. Puis, vous étudierez comment raconter l'Histoire à travers le roman graphique autobiographique. Vous aborderez la tentation de l'autofiction : s'inventer dans le roman graphique autobiographique. Enfin, vous verrez l'écriture du quotidien dans le roman graphique.

Téléchargez gratuitement ci-dessous cette fiche de français sur les romans graphiques sur le thème de l'autobiographie.

La bande dessinée et le roman graphique autobiographiques - Français - 3ème

Le contenu du document


 

Présentation

 

Dans cette fiche, nous verrons comment l'autobiographie est devenue un thème récurrent dans la bande dessinée et le roman graphique. Comment le dessin permet-il de dire la vie passée ?

 

Prérequis

 

  • Être familier avec l'univers de la bande dessinée et/ou du roman graphique
  • Connaître la définition globale de l'autobiographie

 

 

Objectifs

 

  • Je connais les principales bandes dessinées et romans graphiques écrits de manière autobiographique
  • Je comprends comment le dessin permet aux auteurs de se raconter, et de se représenter.
  • Définitions : Bande-dessinée, roman graphique, roman graphique autobiographique, comics, zoomorphisme, autofiction, manga. 
  • Figure de style : Personnification. 

 

 

Introduction

 

La représentation de soi est une tentation depuis l'Antiquité : les auteurs se disent avec des mots, les peintres se représentent par l'illustration. La bande dessinée, forme artistique alliant le dessin et le verbe, permet à ses auteurs d'allier ces deux formes de représentation : à partir du moment où la bande dessinée, et surtout son sous-genre, le roman graphique, s'emparent de l'autobiographie, ils révolutionnent la représentation de soi.

 

DEFINITION : Bande dessinée. Considérée comme le "neuvième art", la bande dessinée se développe dès le début du Xxème siècle. Il s'agit d'une forme de narration dessinée, la plupart du temps sous forme de vignettes, et incluant du texte et des dialogues à l'image.

 

DEFINITION : Roman graphique. Le roman graphique est un sous-genre de la bande dessinée. On désigne souvent par ce terme des bandes dessinées plus longues, plus sérieuses, mais aussi contenant plus d'écrits qu'une bande dessinée traditionnelle.

 

DEFINITION : Roman graphique autobiographique. Dans le roman graphique autobiographique, l'auteur utilise sa propre vie comme matière pour écrire.

Raconter son enfance à travers la bande dessinée autobiographique

 

La bande dessinée et le roman graphique autobiographiques permettent de se raconter autrement : se raconter par le dessin, c'est pouvoir aborder des souvenirs, ou des thèmes, souvent trop difficiles pour y mettre des mots.  C'est pourquoi la bande dessinée autobiographique, dès ses débuts, a abordé un topo de l'autobiographie : l'enfance, et les difficultés familiales.

 

La religion et la névrose : Binky Brown

La première bande dessinée considérée comme une bande dessinée autobiographique est publiée en 1972, par le dessinateur nord-américain Justin Green. Il s'agit d'un comics, intitulé Binky Brown rencontre la Vierge Marie.

 

DEFINITION : Comics. Un comics, ou comic-book, est le nom anglais donné par les nord-américains pour désigner la bande dessinée. Avec ce terme, les européens désignent la bande dessinée nord-américaine, au style bien spécifique.

 

Dans cet ouvrage, Justin Green revient sur une enfance marquée par une éducation catholique très stricte. L'obsession du péché à éviter mène l'auteur à une angoisse compulsive, qui dégénérera en névrose : Justin Green souffre en effet d'un trouble obsessionnel compulsif (TOC).

Dans Binly Brown, le dessin permet de donner vie aux angoisses de l'auteur : les pensées pécheresses que Binky, l'alter ego de Justin, ne peut contrôler, prennent vie par le dessin.

La pression sociale et la morbidité : Alison Bechdel

Le récit d'enfance dans la bande dessinée autobiographique a connu un grand succès, jusqu'à un ouvrage plus récent et très célébré : Fun Home, d'Alison Bechdel.

Dans ce roman graphique, l'auteure revient sur son enfance, passée dans une maison funéraire : le titre de l'ouvrage est un jeu de mots, qui évoque à la fois le funérarium et la joie de l'enfance.

Les conflits familiaux, notamment avec son père, très strict, n'empêchent pas Alison Bechdel de s'interroger de plus en plus sur sa sexualité, et de remettre en cause les normes sociétales pour, finalement, vivre son homosexualité au plein jour.

 

Raconter l'Histoire à travers le roman graphique autobiographique

 

Le roman graphique est aussi une bonne manière d'évoquer l'Histoire, et particulièrement ses époques les plus traumatiques.

 

La Shoah : Maus

Entre 1972 et 1980, l'auteur nord-américain Art Spiegelman écrit le roman graphique Maus, roman graphique à la fois biographique et autobiographique.

En effet, l’auteur raconte comment il a demandé à son père de lui raconter les persécutions dont il a été victime durant la Seconde Guerre Mondiale.

 

FIGURE DE STYLE : Personnification. La personnification consiste à donner des attributs humains à des animaux, des végétaux, ou des objets non animés.

 

Plus qu'une personnification ponctuelle, on peut parler ici de zoomorphisme.

 

DEFINITION : Zoomorphisme. Pratique, utilisée en bande dessinée et en dessin animé, qui consiste à représenter tout un peuple sous les traits d'un seul animal.

 

La personnification joue un rôle particulier dans ce roman graphique : l'auteur se représente, ainsi que toute sa famille, sous les traits de souris, alors que les nazis sont des chats... Le dessin permet d'illustrer une réalité cruelle : les nazis chassent, les Juifs sont chassés.

 

L'Iran de Marjane Satrapi

De 2000 à 2003, l'auteure Marjane Satrapi publie sa fresque autobiographique Persépolis, dans laquelle elle revient sur son enfance en Iran.

Ce récit en noir et blanc est l'occasion pour elle d'évoquer certains événements historiques troublants : la chute du Shah d'Iran en 1979, l'arrivée au pouvoir des islamistes et les interdictions qu'ils imposent dans la société, la vie underground qui se développe à Téhéran...

Persépolis, récit d'enfance, permet également de raconter un pays – un pays que Marjane Satrapi devra pourtant quitter.

 

La tentation de l'autofiction : s'inventer dans le roman graphique autobiographique

 

L'autofiction dans le roman graphique

Si le roman graphique a su s'adapter à la tentation autobiographique, il a également répondu à un sous-genre de l'autobiographie : l'autofiction.

 

DEFINITION : Autofiction. L'autofiction est un récit autobiographique qui se permet des libertés avec la réalité : la vie de l'auteure, racontée sur la base de la réalité, est pourtant parfois romancée.

 

Grâce au dessin, les auteurs de bandes dessinées mettent en image leurs rêves, leurs pensées... et font, d'une autobiographie, une autofiction.

Quartier lointain de Jirô Taniguchi

Quartier lointain est un manga, écrit par Jirô Taniguchi en 1998.

 

DEFINITION : Manga. Un manga est une bande dessinée japonaise ; il s'agit d'un genre littéraire né au XVIIIème siècle. Traditionnellement, le sens de lecture du manga est inversé : il se lit de droite à gauche !

 

Un homme d'une quarantaine d'années, ayant trop bu la veille, se trompe de train, et monte dans un train qui l'amène... dans son enfance. Cet épisode fantastique est l'occasion pour l'auteur d'inclure dans son récit des éléments autobiographiques.

 

L'écriture du quotidien dans le roman graphique

 

Enfin, l'écriture du quotidien a également sa place dans le roman graphique !

 

Le journal

Si le journal est d'abord une forme écrite, il peut également être dessiné : c'est ce que montre l'œuvre de Fabrice Néaud, Journal, publiée de 1996 à 2002, et évoquant les événements de sa vie allant de 1992 à 1996.

La forme dessinée et narrée propre au roman graphique ne permet pas à l'auteur de faire un journal au jour le jour : il réalise donc un journal a posteriori.

 

Les notes

On retrouve une forme plus immédiate d'écriture de soi dans les "notes" de la vie quotidienne, telles celles qui sont dessinées par le dessinateur Boulet. Dans ces Notes, Boulet prend pour point de départ des micro-événements de sa vie quotidienne, et élabore à partir de cela des rêveries, des réflexions, etc. La vie de l'auteur est alors une base pour la création de la fiction.

Ce dessinateur expérimente le récit de soi à travers un média jusqu'alors inédit, le blog, à l'adresse bouletcorp.com ; et ces notes sont, par la suite, publiées sous forme de livre.

 

Conclusion

 

La bande dessinée et le roman graphique se sont emparés de l'autobiographie ! Ces formes artistiques permettent aux auteurs de narrer leurs vies d'une manière jusqu'alors inédite, en dessinant, par exemple, fantasmes et rêveries. Peu à peu, le roman graphique ne serait-il pas en train de révolutionner les formes autobiographiques ?

 

Pour aller plus loin …

 

Pensez à lire Maus, cette œuvre vous sera utile en français, mais aussi en histoire !

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?