La fable - Français - 3ème

La fable - Français - 3ème

Voici un cours de français rédigé par un professeur sur la fable.

Dans cette leçon, vous apprendrez les caractéristiques de la fable. Puis, vous étudierez les fonctions de la fable. Vous trouverez également des définitions et des exemples tout au long de ce cours.

Téléchargez gratuitement ci-dessous cette fiche de français pour le Brevet sur la fable.

La fable - Français - 3ème

Le contenu du document


 

Présentation

 

Dans cette fiche, nous apprendrons à reconnaître une fable, en repérant ses caractéristiques principales, ainsi que ses fonctions.

 

Prérequis

  • Connaître les termes de base du genre poétique
  • Être capable de lire et de comprendre une poésie simple

 

 

Objectifs

  • Définir la fable et nommer ses caractéristiques principales
  • Reconnaître une fable lorsque j'en lis une
  • Citer les fonctions de la fable
  • Définitions : Dialogue, explicite/implicite, didactique
  • Figure de style : Personnification 
  • Genre littéraire : Apologue

 

 

Introduction

 

Tout le monde connaît les Fables de La Fontaine, et certains d'entre nous peuvent encore en réciter les plus célèbres : "Le Corbeau et le Renard", "Le Loup et l'Agneau"... Pourtant, peu d'entre nous sommes capables de définir le genre de la fable, et encore moins d'en reconnaître les principales caractéristiques !

La fable est apparue dans l'Antiquité ; pourtant, nous avons toujours beaucoup à en apprendre !

 

Les caractéristiques de la fable

 

ETYMOLOGIE : La fable. Le terme "fable" vient du latin fabula, qui signifie "récit" ou "fiction".

 

La fable est un récit plutôt court, agréable à lire, à portée allégorique. La fable est généralement rédigée en vers, même s’il existe des fables en prose. Elle propose une morale. On appelle l'auteur de la fable un fabuliste.

 

Un récit vivant et imagé

La fable est un récit plaisant, et imagé, qui peut être lue et comprise aussi bien par les enfants que les adultes.

 

Une forme brève, un texte vif

La fable est un texte court, bref, qui raconte une histoire simple, dont il est facile de se souvenir.

Ainsi, le texte de la fable est vif : les personnages sont présentés de manière très brève, au moyen de quelques caractéristiques ; de plus, la fable peut comporter des dialogues.

 

DEFINITION : Dialogue. Le dialogue est un échange de paroles.

 

Un texte plaisant

La fable est un texte plaisant : facile à lire, elle est également divertissante, par exemple en raison des personnages mis en scène, mais aussi en raison des décors.

 

Des personnages mémorables

Les personnages de la fable contribuent, bien sûr, à faire de la fable un genre littéraire plaisant.

Ces personnages peuvent être des humains, décrits à travers quelques caractéristiques très simples, toujours en lien avec l'histoire de la fable et sa morale.

Mais, régulièrement, les personnages de la fable sont des animaux, des végétaux ou des objets animés, présentant des caractéristiques humaines : on parle alors de personnification.

 

FIGURE DE STYLE : La personnification. La personnification est une figure de style qui consiste à donner à des personnages d'animaux ou d'objets inanimés des caractéristiques humaines, comme la parole ou la capacité de raisonner.

 

Une morale

Qu'est-ce qu'une morale ?

La fable comporte toujours une morale, c'est-à-dire une leçon de vie.

EXEMPLE : Dans "Le Lion et le Moucheron" de La Fontaine, la morale est "(...) entre nos ennemis, les plus à craindre sont souvent les plus petits" ; ce qui signifie que les personnes les plus dangereuses ne sont pas forcément celles qu'on croit.

Où se situe la morale ?

Cette morale est souvent placée à la fin de la fable, après le récit. Ainsi, elle apporte une conclusion à l'histoire qui vient d'être racontée.

EXEMPLE : Dans "Le Corbeau et le Renard" de La Fontaine, la morale est exprimée par le Renard à la fin du texte : "Tout flatteur / Vit aux dépens de celui qui l'écoute."

Toutefois, parfois, la morale est placée au début de la fable.

EXEMPLE : "Le Loup et l'Agneau" de La Fontaine commence par la morale : "La raison du plus fort est toujours la meilleure". 

Morale implicite, morale explicite

La morale de la fable est souvent explicite.

DEFINITION : Explicite. On dit que quelque chose est explicite lorsqu'il est évoqué de manière directe, clairement.

 

Cette morale prend la forme d'une leçon de vie, formulée par une phrase utilisant le présent de vérité générale. Ainsi, elle ressemble assez à un proverbe.

EXEMPLE : C'est le cas de la morale de "Le Lièvre et la Tortue" de La Fontaine : "Rien ne sert de courir ; il faut partir à point."

Toutefois, certaines fables comportent une morale implicite, c'est-à-dire qu'elle n'est pas formulée précisément, et que le lecteur de la fable doit tirer les enseignements de l'histoire qui est racontée.

EXEMPLE : La morale de "Le Chêne et le Roseau" de La Fontaine est implicite !

 

La fonction de la fable

 

Une fonction didactique

La fable a une fonction didactique, c'est-à-dire qu'elle apprend quelque chose au lecteur.

 

DEFINITION : Didactique. On appelle "didactique" ce qui a pour vocation d'enseigner, d'instruire.

La fable apprend quelque chose au lecteur, non seulement par le moyen de la morale qu'elle exprime, mais aussi à travers l'histoire qu'elle raconte, qui est marquante, facile à mémoriser.

Parce qu'elle vise à nous donner une leçon de vie, la fable est un genre particulier d'apologue, comme le sont également le conte philosophique ou la parabole.

 

GENRE LITTERAIRE : Apologue. Le terme d'apologue désigne tous les récits qui visent à donner une morale.

 

 

La possibilité de contourner la censure

Par ailleurs, en raison des métaphores qu'elle utilise, la fable permet aux fabulistes de donner franchement leur opinion sur la société, et de critiquer certains de ses aspects, tout en échappant à la censure.

EXEMPLE : Dans "La Cour du Lion", La Fontaine se permet de critiquer le roi, dont la Cour pue... Mais aussi les courtisans, qui mentent pour lui plaire !

 

Conclusion

 

Une fois ces caractéristiques en tête, il est facile de reconnaître une fable lorsqu'on en lit une... ou, pourquoi pas, de tenter d'en rédiger une soi-même !

 

 

Pour aller plus loin...

 

Des chanteurs comme Thomas Fersen font allusion dans leurs chansons au genre de la fable ! Une chanson comme "Les Malheurs du lion" reprend certains codes de la fable : histoire simple, versification, personnages d'animaux aux caractéristiques humaines, morales...

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?