Les compléments d'objet - Francais - 5ème

Les compléments d'objet - Francais - 5ème

Voici une leçon de français rédigé par un professeur. Elle porte sur les compléments d'objet. Cette fiche peut vous être utile dans vos révisions pour le Brevet des Collèges.

Dans cette fiche, vous commencerez par voir les généralités sur les compléments d'objet. Puis vous aborderez les compléments d'objet directs (COD), les compléments d'objet indirects (COI) et les compléments d'objet seconds (COS).

Téléchargez gratuitement ci-dessous ce cours de français sur les compléments d'objet.

Les compléments d'objet - Francais - 5ème

Le contenu du document


 

Cette leçon fait le point sur les compléments d’objet. Vous aborderez le COD (Complément d’Objet Direct), le COI (Complément d’Objet Indirect) et le COS (Complément d’Objet Second). 

 

Généralités 

 

Un complément est un mot ou un groupe de mots sert à compléter un autre mot. Dans le cas du complément d’objet (CO), il complète un verbe. Il fait donc partie du groupe verbal.

Un verbe qui admet un complément d’objet est appelé « transitif ». Un verbe qui n’admet pas de complément d’objet est dit « intransitif ».

Exemples : 

« Agir » est intransitif : jamais on ne pourra lui ajouter un CO.

→ Il a mal agi.

« Dire » est transitif : on peut lui ajouter des compléments d’objets.

→ Il lui a dit la vérité.

 

Le complément d’objet est un complément essentiel à la proposition. Cela signifie qu’on ne peut pas le supprimer, contrairement à un complément circonstanciel. De même, il ne peut pas être déplacé dans la phrase, alors qu’un complément circonstanciel peut l’être.

Exemples : 

Demain, je prendrai mon nouveau maillot pour aller à la piscine.

« demain » et « pour aller à la piscine » sont des compléments circonstanciels

→ on peut les supprimer.

→ Je prendrai mon nouveau maillot.

 

« mon nouveau maillot » est un complément d’objet

→ on ne peut pas le supprimer.

Demain, je prendrai pour aller à la piscine.

 

Demain, pour aller à la piscine, je prendrai mon nouveau maillot.

Mon nouveau maillot je prendrai demain, pour aller à la piscine.

 

Le complément d’objet peut être un nom ou un groupe nominal (GN), un pronom, un verbe à l’infinitif ou une proposition subordonnée.

Exemples :

Il a écrit une belle lettre. → GN

Il lui a écrit. → pronom

Il lui a demandé de venir. → infinitif

Il pensait qu’elle ne viendrait plus. → proposition subordonnée

 

La plupart du temps, le complément d’objet est placé après le verbe. Il est placé avant le verbe lorsqu’il s’agit d’une phrase interrogative ou lorsque c’est un pronom.

Exemple :

Combien de pommes a-t-il ramassées ? → question

Il lui a écrit. → pronom

 

Le Complément d’Objet Direct (COD)

 

Le COD suit directement ce verbe, sans préposition. Un verbe qui admet un COD est dit transitif direct.

Exemple : 

Il mange des pommes. Il les a cueillies chez sa grand-mère.

→ « manger » et « cueillir » sont des verbes transitifs directs.

Pour trouver le COD d’un verbe, il faut répondre aux questions suivantes, juste après le verbe :

 

Qui ?

Exemple : 

Paul emmène sa sœur à l’école.

→ Paul emmène « qui » ?  sa sœur

 

Quoi ?

Exemple : 

Il mange des pommes. Il les a cueillies chez sa grand-mère.

→ Il mange « quoi » ? → des pommes

→ il a cueilli « quoi » ? → les (= des pommes)

 

Remarque : il ne faut pas confondre le COD avec un attribut du sujet. Si le verbe est un verbe d’état, ce n’est pas un COD, mais un attribut.

Quelques verbes d’état : être, paraître, sembler, devenir, rester, avoir l’air…

Exemple : 

Paul semble nerveux.

Il semble « quoi »

→ sembler est un verbe d’état : nerveux est l’attribut du sujet « Paul », il le qualifie. Ce n’est pas un COD.

 

Remarque : lorsqu’on transforme une phrase à la voix passive, le COD devient le sujet de cette nouvelle phrase.

Exemple : 

Le chat mange la souris : voix active → COD

La souris est mangée par le chat : voix passive → sujet

 

Le Complément d’Objet Indirect (COI)

 

Le COI suit généralement le verbe qu’il complète, mais indirectement : la plupart du temps, il est introduit par une préposition, souvent « à » ou « de ». Un verbe qui admet un COI est dit transitif indirect.

Exemple : 

Il écrit à sa grand-mère. Il aime lui écrire.

→ « écrire » est un verbe transitif indirect

→ « à » est une préposition

→ « lui » est un COI sans préposition (= à elle)

 

Pour trouver le COI d’un verbe, il faut répondre aux questions suivantes, juste après le verbe : 

 

A qui ?

Exemple : 

Paul écrit à sa sœur.

→ Paul écrit « à qui » ? → à sa sœur

 

A quoi ?

Exemple : 

Une houe sert à racler la terre.

→ Une houe sert « à quoi » ? → à racler la terre

 

De qui ?

Exemple : 

Dans sa lettre, il parle de son père.

→ Il parle « de qui » ? → de son père

 

Remarque : on peut poser d’autres questions pour trouver un COI (de quoi ?, pour qui ? pour quoi ?).

 

Remarque : il ne faut pas confondre un COI avec un complément du nom. La question « de qui » ou « de quoi » doit suivre le verbe et pas un nom.

 

Exemples : 

Il parle de son père. → il parle de qui ? → COI car « parle » est un verbe

Le père de son copain est malade. → le père de qui ? → complément du nom car « père » est un nom

 

Le Complément d’Objet Second (COS)

 

Le COS est un complément d'objet introduit par une préposition sauf s'il s'agit d'un pronom. Il est l’équivalent d’un COI et on peut donc utiliser les mêmes questions pour le reconnaître : à qui ? à quoi ? de qui ?...

 

La différence avec le COI c’est qu’il complète un verbe ayant déjà un COD. Comme le COI, le COS n'est pas nécessairement placé après le COD ni après le verbe.

Exemples : 

Paul écrit une lettre à son père.

Il lui raconte ses vacances.

→ Paul écrit quoi ? une lettre = COD / à qui ? à son père = COS

→ Il raconte quoi ? ses vacances = COD / à qui ? à lui = COS

 

Conclusion 

 

  • Certains verbes se construisent sans complément d’objet : ce sont des verbes intransitifs. 
  • Les verbes transitifs se construisent avec un complément d’objet.
  • Les CO sont des constituants essentiels du verbe. On ne peut pas les supprimer.
  • Un verbe transitif direct est suivi d’un COD.
  • Un verbe transitif indirect est suivi d’un COI relié au verbe par une préposition.
  • Le COS complète un verbe déjà accompagné d’un COD ou d’un COI. Il est introduit par à, de, pour.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?