Mise en évidence des constructions par la pronominalisation - Français - 3ème

Mise en évidence des constructions par la pronominalisation - Français - 3ème

Découvrez ce cours de français rédigé par notre professeur sur la mise en évidence des constructions par la pronominalisation.

Dans cette leçon, vous verrez dans un premier temps ce qu'est un verbe pronominal puis les différents verbes pronominaux. Vous terminerez par une partie sur les erreurs à éviter.

Téléchargez ci-dessous cette fiche de français sur la mise en évidence des constructions par la pronominalisation pour le Brevet.

Document rédigé par un prof Mise en évidence des constructions par la pronominalisation - Français - 3ème

Le contenu du document


 

Présentation : Cette fiche de révisions porte sur les structures pronominales. Les objectifs sont de savoir repérer les différents verbes pronominaux (passifs, réciproques, réfléchis, irréfléchis, essentiels) et leurs compléments s’il y en a en donnant leur fonction précises. Les thèmes associés sont les compléments du verbe, les pronoms réfléchis complément du verbe et complément du nom. A l’épreuve du DNB, il faudra savoir restituer des acquis en étude de la langue concernant la grammaire de l’analyse de verbe et de phrase ainsi que la rédaction d’un discours capable d’avoir recours aux différents types de verbes pronominaux, la capacité à se corriger en dictée en ne confondant pas « ce » et « se » devant un verbe.

 

QU’EST-CE QU’UN VERBE PRONOMINAL

 

Définition

Le verbe pronominal est un verbe qui se construit avec un pronom complément de la même personne que le sujet, et qui est appelé pronom réfléchi.

Les pronoms réfléchis sont « me », « te », « se », « nous » et « vous ». Les formes élidées de « me », « te » et « se » sont « m’», « t' » et « s' ».

 

De quels verbes s’agit-til ?

Certains verbes ne s'emploient qu'à la voix pronominale : « s'accroupir », « s’exclamer », « se réfugier ».

D'autres s'emploient occasionnellement à la forme pronominale : 

  • « Il s’introduit discrètement dans la maison. » (Voix pronominale)
  • « Il introduit un ennemi dans son camp. » (Voix active)
  • « Il a été introduit dans ce cercle secret par un proche. » (Voix passive)

 

 

LES DIFFERENTS VERBES PRONOMINAUX

 

Les verbes pronominaux passifs

Le sujet subit l'action mais ne l'accomplit pas donc ces verbes sont l'équivalent d'une tournure passive : 

« Cet air se retient bien » → Ce n'est pas « Cet air » qui « retient », ceux sont les gens qui l’entendent qui le retiennent facilement.

- A retenir : Le pronom réfléchi dans les pronominaux passifs n'a pas de fonction grammaticale par rapport au verbe.

 

Les verbes pronominaux réfléchis

Le sujet subit l'action qu'il effectue, ce qui revient à dire que l'action est exercée par le sujet sur lui-même : 

« La jeune fille se regarde dans son miroir. » → « Elle regarde-elle même. »

- A retenir : Le pronom réfléchi dans les pronominaux réfléchis peut être complément d'objet direct ou complément d'objet indirect ou complément du nom : 

  • « Elle s’est lavée. » → « s’ » est C.O.D. du verbe « laver »
  • « Elle s’est lavé les mains. » → Complément du nom « mains ».
  • « Elle s’est donné la mort. » → C.O.I. du verbe « laver », le C.O.D. étant « la mort ».

 

 

Les verbes pronominaux réciproques

Les sujets subissent une interaction c’est-à-dire que l'action est exercée sur chacun des sujets.

« Ces deux frères se battent souvent. » → « Ils se battent mutuellement (entre eux). »

Le verbe pronominal réciproque peut-être reconnu par l’emploi de l’expression « l’un … l’autre » : → « Ils se battent l’un avec l’autre. »

- A retenir : Le pronom réfléchi dans les pronominaux réciproques peut être complément d'objet direct ou complément d'objet indirect.

  • « Ils se sont dit des injures. » → « Se » est C.O.I. de « dire » (car il répond à la question « Ils ont dit à qui ? »)
  • « Ils se sont battus. » → « s’» est C.O.D. du verbe « battre » (car il répond à la question « Ils battent qui ? »).

 

 

Les verbes pronominaux subjectifs ou irréfléchis 

Le sujet ne subit pas l'action qu'il effectue. Ces verbes sont souvent suivis d'une préposition : 

« Tu te moques de son frère. » → « Tu » ne se moque pas de « lui-même » / « toi-même ».

 

Les verbes essentiellement pronominaux

Les verbes essentiellement pronominaux comme « s’absenter », « s’écrier », « se méfier », « se soucier ». Ces verbes n’existent vraiment qu’à la forme pronominale, vous ne pouvez pas dire : « J’absente, tu absentes » 

On range parmi les verbes essentiellement pronominaux les verbes qui connaissent un emploi sans pronom réfléchi mais dont le sens est différent : 

« Le professeur s'aperçoit que (= comprend que) deux élèves n'ont pas compris. » / « Le professeur aperçoit (= voit de loin) deux élèves n'ont pas compris. »

- A retenir : Le pronom réfléchi dans les verbes essentiellement pronominaux n'a pas de fonction grammaticale par rapport au verbe.

Dans ce cas, on dit que le pronom « se » est lexicalisé.

Les verbes essentiellement pronominaux n’ont généralement ni sens réfléchi, ni sens réciproque ni sens passif.

 

ERREUR A EVITER

 

Dans "Elle nous demande de l’aide.", « demander » n'est pas à la voix pronominale : « me » n'est pas à la même personne que le sujet. Ce n'est pas un pronom réfléchi mais un pronom personnel complément d'objet direct placé avant le verbe. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?