Observation, reconnaissance et utilisation de paroles rapportées, directement ou indirectement - Français - 3ème

Observation, reconnaissance et utilisation de paroles rapportées, directement ou indirectement - Français - 3ème

Découvrez cette leçon de français de niveau troisième sur l'observation, la reconnaissance et l'utilisation de paroles rapportées directement ou indirectement.

Dans cette fiche de français, vous verrez d'abord ce que sont les paroles raportées. Puis vous découvrirez le discours direct suivi du discours indirect. Enfin, vous terminerez avec le discours indirect libre et le discours narrativisé.

Téléchargez ci-dessous cette fiche de cours de français pour le Brevet des Collèges sur l'observation, reconnaissance et utilisation de paroles rapportées, directement ou indirectement.

Observation, reconnaissance et utilisation de paroles rapportées, directement ou indirectement - Français - 3ème

Le contenu du document


 

Présentation : Cette fiche de 3e approfondit la maîtrise des différents types de paroles rapportées, leurs caractéristiques et leurs emplois. Les objectifs sont de savoir discerner et créer des paroles rapportées au discours direct, indirect, indirect libre et narrativisé, savoir repérer le verbe de parole ; connaître les caractéristiques sémantiques, grammaticales et littéraires de ces 4 discours ; être capable de transposer des paroles rapportées d’un discours à l’autre en appliquant la concordance des temps et toute autre modification nécessaire. Savoir mener l’analyse logique d’un discours rapporté. Les thèmes associés sont les temps simples et composés, concordance des temps, indicateurs spatio-temporels, proposition complétive et interrogative indirecte. A l’épreuve du DNB, il faudra être capable de réécrire un texte en changeant de discours, savoir déduire des paroles rapportées dans un texte quel personnage s’exprime et l’effet voulu par le narrateur.

 

QU'EST-CE QUE LES PAROLES RAPPORTEES ?

Définition

Quand quelqu'un parle ou écrit, il peut rapporter les paroles que lui-même ou une autre personne a prononcées. Cela s'appelle les paroles rapportées

Types de paroles rapportées

Dans un récit, le narrateur peut rapporter les paroles des personnages selon quatre façons différentes. II y a quatre façons de rapporter des paroles : le « discours direct », le « discours indirect », le « discours indirect libre », le « discours narrativisé » aussi appelé « récit de paroles ». Parfois le mot « style » est employé à la place de « discours ».

 

LE DISCOURS DIRECT

Il permet de rapporter fidèlement les paroles de celui ou celle qui les a prononcées, en conservant les personnes, les temps verbaux, les marques de lieu et de temps et les caractéristiques du langage oral (interjection, interrogation, exclamation, apostrophe…) : Il dit : « Tu as sans doute raison !»

Caractéristiques

Le discours direct se caractérise par :

 

  • La présence de guillemets qui encadrent les paroles rapportées,
  • Des tirets avant chaque prose de parole indiquant le changement de locuteur,
  • Un verbe de parole placé avant ou après les paroles rapportées. Parfois ce verbe de parole est intégré dans les paroles rapportées, on dit qu’il est placé « en incise » : « Tu as, dit-il, sans doute raison. »,
  • L’emploi du système de temps présent (présent, passé composé, futur) et des 1ère et 2ème personnes, car le discours est ancré dans la situation d’énonciation.

 

Utilité

Le discours direct crée une rupture dans la narration. Il constitue un dialogue qui donne de la vivacité à un texte et l'impression qu'on assiste à la scène ; il a aussi une valeur de témoignage authentique.

 

LE DISCOURS INDIRECT

Quand les paroles ne sont pas rapportées comme elles ont été prononcées, mais sous forme de subordonnées dépendant d'un verbe principal ou d'un groupe prépositionnel à l'infinitif, on parle de discours indirect. Les paroles rapportées indirectement s’insèrent dans la narration sans rupture ni ponctuation. 

Caractéristiques

Le discours direct se caractérise par l’utilisation d’un verbe introducteur de paroles qui peut être suivi par : 

 

  • Une proposition subordonnée interrogative indirecte : Il se demande si elle a raison.
  • Une proposition subordonnée complétive introduite par « que » : Il pense qu’elle a raison. 
  • Un infinitif : Il affirme lui donner raison.

 

Transformations à effectuer

Les paroles rapportées sont alors coupées de la situation d’énonciation, ce qui entraîne de nombreux changements :

 

  • la ponctuation du discours direct disparaît 
  • toutes les phrases deviennent déclaratives
  • Si le verbe introducteur est au passé (passé composé, passé simple, imparfait, plus-que-parfait, passé antérieur) la concordance des temps doit être appliquée 

 

Présent → Imparfait

Passé → composé Plus-que-parfait

Futur simple → Conditionnel présent 

Futur antérieur → Conditionnel passé

Impératif → Infinitif (ou subjonctif) 

Subjonctif présent → Subjonctif passé

Subjonctif imparfait → Subjonctif plus-que-parfait

  • les pronoms personnels et possessifs sont à la troisième personne
  • les marques de temps et de lieu sont modifiées : 

 

Ici → là 

Hier → la veille 

Demain → le lendemain 

La semaine dernière → la semaine précédente…

  • les caractéristiques du langage oral disparaissent.

 

Utilité

Le discours indirect permet de raccourcir les passages moins importants du dialogue et de reformuler les paroles. Il est coupé de la situation d’énonciation.

 

LE DISCOURS INDIRECT LIBRE

Quand les paroles sont rapportées comme au discours indirect mais que le verbe principal introducteur et le mot subordonnant ont été supprimés, on parle de discours indirect libre. C'est un système hybride : Il la rassura : elle avait sans doute raison.

Caractéristiques

Il ressemble au discours direct car : il n’est pas introduit par un subordonnant, il peut conserver les marques de l’oralité et les différents types de phrases.

Il ressemble au discours indirect car : il n’y a pas de ponctuation particulière, il présente les modifications des pronoms personnels et possessifs, des temps, des indicateurs de temps et de lieu (spatio-temporels) et la disparition des marques de l’oralité est aussi possible, la concordance des temps doit être respectée.

Utilité

Le discours indirect libre permet de ne pas couper brusquement la narration et garde une vivacité proche du discours direct. II permet de retranscrire les pensées intimes d'un personnage.

 

LE DISCOURS NARRATIVISE

Les paroles ne sont ni citées ni rapportées fidèlement, elles sont seulement évoquées, ou résumées. Il ne se distingue pas du reste du récit et se signale uniquement par la présence de mots ou d’expressions liés au vocabulaire de la parole. On sait que des paroles ont été prononcées mais on ignore lesquelles.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?