Campbell's Soup Can - Andy Warhol HDA

Campbell's Soup Can - Andy Warhol HDA

Campbell's Soup Can - Andy Warhol HDA
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

11 Avis > Donne ton avis

1588 téléchargements

Peinture

Quiz de Histoire des arts :

A quoi se rapportent bien souvent les hymnes nationaux ?

  • A.Au pays concerné
  • B. la guerre
  • C.A un moment historique
  • D.A une personne
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire des arts

Le contenu du document

Le document que vous pouvez retreouver ici est l'analyse d'histoire des arts de Campbell's Soup Can d'Andy Warhol préparée par un de nos membres.

 

INTRODUCTION :


Nous allons vous présenter une oeuvre d'Andy Warhol. Campbell's Soup Can a été peinte en 1962, c'est une acrylique sur toile, et elle mesure 51X51cm. Elle est conservée au Musée d'Art Moderne à New-York.

 

1. OBSERVATION :


Campbell's Soup Can est composée de 32 toiles représentant de manière réaliste des boites de soupe de la marque Campbell. Les toiles sont presque similaires et très détaillées : elles sont de couleur rouge et blanche, sur un fond blanc, avec des lettrages peints en rouge. Au centre de
chaque boite on peut voir un cercle jaune. Chaque boite représente une variété différente. Elle est montrée de face, ce qui permet de deviner le couvercle. Seule une petite partie de la partie métallique est visible en haut et en bas de la boite. Les variations, mineures, portent sur le lettrage du nom de la variété, sur la taille et sur le style de la police. Lors de son exposition, l'oeuvre est présentée est quatre lignes et huit colonnes.

2. ANALYSE :


On ne sait pas réellement pourquoi Warhol a peint des boites de soupe, on sait que Warhol mangeait de ces soupes a presque tous ses repas, il déclare même à un critique d'art « J'avais l'habitude d'en manger, j'ai mangé le même repas tous les jours pendant 20 ans ». On pourra remarquer que Warhol ne peint que des choses qui lui tiennent à coeur, c’était un adorateur de l'argent, il a peint des billets de dollar. D'autres raisons peuvent y être liées, lorsque une journaliste lui rappels que sa mère faisait des fleurs à partir de boite de soupe, il répondit au journaliste « Oh mon Dieu, oui c'est vrai, les fleurs en fer blanc étaient fabriquées a partir de conserves de fruit, c'est la raison pour laquelle j'ai peint mes premières boites de conserve ». Une autre possibilité aurait été que Muriel Latow lui ait conseillé de peindre des boites de conserves, c'est elle qui aurait expliqué à Warhol qu'il faut peindre quelque chose que l'on voit tous les jours.
Il utilise ici le procède sérigraphie qui consiste à reporter mécaniquement une image sur une toile en la réduisant à ses traits essentiels. Cette technique issue de l'industrie publicitaire pour laquelle Warhol a travaillé, lui permet d'approcher son idéal d'objectivité, selon lequel la perfection serait la reproduction à l'identique.
La technique permet la reproduction sans fin, toujours la même chose, le principe est ici mécanique. Les erreurs d'impressions sont laissés visibles par Warhol ; des décalages et des manques d'encres sont visibles. L'idée de la reproduction mécanique, d'industrialisation de la peinture est mise en place par Warhol avec la Factory en 1963.

 

A QUI EST DESTINEE L'OEUVRE :


Irving Blum est le premier marchand d'art à exposer Campbell's Soup Can. Lors de la 1ere exposition à la galerie Ferus, en 1962, elles étaient alignées sur un mur comme des produits sur une étagère. Certains artistes contemporains jugèrent son travail de mercantile et prosaïque. L'exposition s'est terminée le 4/08/62, le jour précèdent la mort de Marylin Monroe.

 

CONTEXTE HISTORIQUE :


Dans les années 60, Warhol met en lumière la société américaine à travers les grands thèmes qui la caractérisent : la consommation et le « star System ». Parmi les événements important de cette époque il faut retenir : la guerre du Viêt Nam, la révolution culturelle en Chine, le Printemps de Prague, la guerre d'Algérie, la décolonisation en Afrique, l’assassinat de Kennedy, Mai 1968, le festival de Woodstock, la crise des missiles de Cuba, le Rock’n Roll et le mouvement hippie et en 1969 le premier pas de l'homme sur la Lune.

 

A QUEL MOUVEMENT ARTISTIQUE RENVOIE-T-ELLE :


(Le Pop Art anglais désigne un groupe d’artistes qui se manifeste à partir de la moitié des années 50. Son identité se construit autour du cercle intellectuel l’Independent Group. Constitué des peintres Eduardo Paolozzi et Richard Hamilton, du couple d’architectes Alison et Peter Smithson, du critique d’art Lawrence Alloway, l’IG a essentiellement centré sa recherche théorique sur la technologie, d’où la référence récurrente du Pop Art anglais à la science-fiction.
Sans communication explicite avec le Pop Art anglais,) le Pop Art américain désigne une tendance née d’initiatives individuelles. S’il n’est pas un mouvement structuré au sens d’un groupe qui organise des manifestations collectives, il a néanmoins une cohérence. Globalement issu du travail de Robert Rauschenberg et surtout de Jasper Johns, il se caractérise par un intérêt pour les objets ordinaires, l'ironie, ainsi que par la confiance en la puissance des images. Le foyer du Pop Art américain est localisé à New York, où exposent tout d’abord des artistes comme Claes Oldenburg
et Jim Dine, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, puis James Rosenquist, George Segal, et Tom Wesselman.

 

QUI EST WARHOL ? :


Andy Warhol, de son vrai nom Andrew Warhola, est né à Pittsburgh en 1928. Fils d’émigrés tchèques, il a suivi des études au "Carnergie Institute of Technology" de 1945 à 1948 et y a découvert la publicité.Il commence sa carrière en devenant dessinateur publicitaire à New-York, ville qui l’inspirera fortement. Il travaille pour les revues Glamour, Vogue, The New Yorker, Harper' s bazaar. C’est à cette époque qu’il commence à se faire appeler Warhol. Bouillonnant d’idées créatives, il passe à la peinture en commençant par des tableaux de Popeye et de Dick Tracy en 1960. Mais il abandonne rapidement les Comics, en découvrant à l’exposition de la célèbre galerie Leo Castelli, que Roy Lichtenstein l'avait précédé dans cette voie-là.Warhol choisit de reproduire les produits de grande consommation en sérigraphie. Ainsi il fait des emballages de la soupe Campbell et des bouteilles de Coca-Cola les vedettes de ses toiles. Il stigmatise la société de consommation américaine et la standardisation des produits. Ses oeuvres remportent rapidement un grand succès. En 1962, il revisite les photos de stars comme la désormais célèbre série de Marilyn Monroe. Sa technique est de prendre des photographies en noir et blanc, de les colorier et de les reproduire ensuite par sérigraphie. Warhol devient le roi du Pop art et règne sur le milieu underground new- yorkais. Des portraits de Elizabeth Taylor, Elvis Presley et Marlon Brando passeront entre les mains de l’artiste. Doté d’un bon sens des affaires, il recrute en 1963 un bataillon d’assistants, auquel il délègue la production en série de ses créations. Il emménage dans la « Factory », un local industriel qui devient son atelier. Le lieu, dont les murs sont recouverts de papier aluminium, devient le centre de la vie underground new-yorkaise. Warhol y réalise ses premiers films (Eat et Kiss). Il s’intéresse aussi au monde musical et produit en 1965 le groupe de rock The Velvet Underground. « J'ai commencé comme artiste commercial et je veux terminer comme artiste d’affaires » déclara-t-il. Si ses oeuvres partent comme des petits pains de son vivant, elles atteindront après sa mort plusieurs millions de dollars. La mort est un thème important chez Warhol. Il effectue une série de toiles sur des accidents et une sur la chaise électrique. En 1967, Andy Warhol est blessé par balle par la féministe par Valérie Solanas et
délaisse l’aventure collective de la Factory. Il peint Mao TséToung, Mick Jagger et Calvin Klein avant de se lancer dans des oeuvres beaucoup plus abstraites. Au début des années 80, il encourage des artistes new-yorkais, comme le peintre Jean-Michel Basquiat, le chanteur Lou Reed et le photographe Robert Mapplethorpe. Le génie du Pop art meurt le 22 février 1987 à la suite d’une opération.

 

EXEMPLE D'OEUVRE EN LIENS :


Andy Warhol, Green Coca Cola Bottles, 1962, sérigraphie sur toile.
Roy Lichtenstein, Blam, 1962, huile sur toile

 

CONCLUSION :


L'histoire d'Andy Warhol, nous a intriguées car ses oeuvres sont d'actualité. Nous voulions savoir pourquoi il avait choisi ce style de peinture. Et pour approfondir nos connaissances car nous en avions parler vaguement en classe.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

EVANJUDO
5 5 0
20/20

Je recommande ce site pour faire ou compléter son HDA. ?

par - le 30/05/2015
DeathTati
5 5 0
20/20

il a peint ces bøîtes de søupe pøur dénøncer la søciété de cønsømmatiøn. Les années 1960 était les années prøspères des Etats-Unis, il y avait peu de chømage et les gens cønsømmaient beaucøup. C'est le message qu'il a vøulu faire passer.

par - le 06/05/2015
shahariermd
5 5 0
20/20

Merci !!! Cela ma permit de comprendre le mieux sur cette oeuvre.....

par - le 04/05/2015
Plus d'avis (6)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach brevet !

Recevoir
Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?