Femme qui pleure de Picasso : Analyse HDA

Femme qui pleure de Picasso : Analyse HDA

Femme qui pleure de Picasso : Analyse HDA
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

4 Avis > Donne ton avis

1095 téléchargements

Peinture

Le contenu du document

Vous pouvez retrouver ici l'analyse d'histoire des arts du tableau Femme qui pleure de Picasso préparée par un de nos membre

 

Introduction :

 

Je vais vous présenter Femme qui Pleure, c'est une peinture de Pablo Picasso achevé le 26 octobre 1937, c'est une huile sur toile de dimension 60 x 50 cm. Cette œuvre appartient au mouvement artistique du cubisme. L'œuvre est actuellement conservé au musée Tate Modern à Londres en Angleterre.  On peut voir le portrait de Dora Maar, c'est la femme que Picasso représente.

 

Le contexte et l'auteur :

 

Pablo Ruiz Picasso est né à Malaga en Espagne, le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 à Mougins en France, c'est un peintre, dessinateur et sculpteur espagnol ayant passé l'essentiel de sa vie en France. Il est considéré comme le fondateur du cubisme avec Georges Braque et un compagnon d'art du surréalisme Depuis les années 1920, Picasso connaît le succès. Cependant il s’arrête de peindre en 1935 et se tourne vers l’écriture poétique durant près d’une année. Dora Maar, sa compagne photographe, l’encourage à renouer avec la vie artistique.

Suite au bombardement meurtrier de Guernica, le 26 avril 1937, Pablo Picasso est amené à répondre à une commande du gouvernement officiel républicain d’Espagne : une peinture monumentale pour décorer le pavillon national de l’Exposition universelle de Paris de 1937.

Pour réaliser une œuvre qui sera une allégorie de souffrance et du désespoir de l'humanité.

A la même époque il peint de nombreux portraits de Dora Maar, dans lesquels il juxtapose des visions de son visage sous plusieurs angles. Dans ce thème de la pleureuse, Picasso déclinera souvent des camaïeux de gris. Picasso peint le portrait de sa bien-aimée en pleurs. C'est dans le portrait du mouchoir dont les contrastes de couleurs sont réduits que l'on retrouve la trace de Guernica. Les évènements intimes et historiques se superposent dans cette création.

 

L'œuvre :

 

Pour cette toile, Picasso a été fasciné par la métamorphose du visage de Dora Maar lorsqu'elle apprit la mort de son père. Le traitement de la partie blanche aux formes morcelées et coupantes entraîne une confusion de lecture entre le mouchoir/ visage, les ongles/les larmes. La femme tient dans ses mains un mouchoir aux pointes acérées qui semble lui agresser les yeux. Par contraste, le blanc suggère que la personne est devenue si faible qu'elle est devenue « blanche comme un linge ».

Les expressions « éclater en sanglots », «  avoir le visage défait ou décomposé » prennent ici tout leur sens. L’artiste traite l'autre partie du portrait en couleurs, majoritairement froides, renforçant l'idée de peine.

Ce portrait symbolise la douleur des femmes espagnoles, confrontées à la guerre civile est à la montée du fascisme. L’œuvre est une métaphore du déchirement de l'Espagne et de façon plus générale, de la souffrance générée par toutes les guerres.

 

Définitions :

 

(Allégorie : exprimer une idée par une histoire ou une image)

(Camaïeux : Juxtaposition de différents tons de même couleur)

(Juxtaposition : mettre côte à côte)

(Cubisme : Courant artistique, né au début du XXème siècle, dans lequel les sujets sont représentés sous des formes géométriques)

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Swiftie
5 5 0
20/20

. Cela tient cinq minutes ???

par - le 04/06/2016
bernafa
5 5 0
20/20

Très bon site, document complet malgré qui manque la problématique .

par - le 07/04/2016
leonia
5 5 0
20/20

Super site donne beaucoup d'information en un clic.

par - le 07/01/2015
Plus d'avis (1)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?