HDA - Les Quatre Cents Coups - 1959 - François TRUFFAUT

HDA - Les Quatre Cents Coups - 1959 - François TRUFFAUT

HDA - Les Quatre Cents Coups - 1959 - François TRUFFAUT
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

4 Avis > Donne ton avis

709 téléchargements

Film

Le contenu du document

Ici, vous pouvez retrouver l'analyse HDA d'un de nos membres pour le film les 400 coup

Introduction :

Réalisateur : François TRUFFAUT

Année de publication en salle : 1959

Durée : 99min

Contexte de production : Ce film a été un des premiers longs métrages que François TRUFFAUT a réalisé.  C’est un film sur le thème de l’enfance qui ouvre en suite le contexte cinématographique de La Nouvelle Vague. Des caractéristiques des années 50 : (0:5:59) il y’a 36 élèves par classe ; (0:44:5) manque d’installation pour l’EPS. 
Les loisirs avant l’apparition de la télé était  flippers et fête foraine (0:19:9), théâtre Guignol (1:1:19), et surtout cinéma (0:58:50 et 0:48:45) sans oublier les jeux de société (jacquet et peti
t chevaux).Le paysage urbain parisien : avec peu de voitures et pas de néons (à cette époque on utilise l’éclairage au réverbère à gaz), des publicités rares et démodés.

Technique de production: Truffaut utilise beaucoup la caméra en travelling (méthode ou on place la caméra sur un objet mobile (ex : voiture) et qui filme la scène en se déplaçant) (aussi bien appelée la caméra mobile qui permet l’enregistrement du son en direct via un magnétophone et aussi des pellicules plus sensible permettant de se passer d’éclairage artificiel, il utilise aussi des éléments « naturels » pour son décor ( par exemple : il n’a pas recréer la ville de Paris mais a tourner son film dans Paris même), et il joue beaucoup sur des éclairages naturelles. En  bref, les réalisateurs de la Nouvelle Vague veulent rompre avec la façon de travailler des cinéastes de la « qualité française ».

 

Synopsis : Ce film raconte l’histoire de l’enfance d’Antoine Doinel un adolescent de 14 ans qui entre tout juste dans le « monde » de l’adolescence. Il sèche les cours et tente aussi d’échapper à  une vie familiale dure et des parents absents. Avec son ami René, ils feront l’école buissonnière et seront contraint à se débrouiller tout seul et ils partagèrent leurs journées entre errances dans le Paris des années 50, et chapardages. Il lisait des œuvres de Balzac à la lueur de la bougie et  regardait des séances de cinéma. Antoine et René, deux gamins lâchés dans Paris découvrent la vie en faisant les 400 coups.

I)           Description d’un extrait du film :

Extrait présenté : http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=F8c9gzNBNyw#t=5440s  (séquence : 1h30’40’’=>fin)

Antoine Doinel s’échappe de sa pension et découvre la mer et c’est la fin du film.

Situation de la scène : La Mer, est un lieu qui a été cité deux(2) fois dans le film au moment où la mère d’Antoine est au commissariat (Séquence : 1:19:42’=>1:20:45) que  le commissaire  leur annonce qu’il doit aller en pension, à ce moment elle demande si il était possible de le placer dans une pension près de la mer.

Description : Dans la 1ère partie, on voit Antoine et d’autres pensionnaires de la pension qui jouent au foot, et ils demandent à Antoine d’aller chercher la balle qui répond « T’as gueule ! » sur ce, il renvoie la balle et s’échappe. Le surveillant se lance à sa poursuite en passant comme Antoine dans le trou dans le grillage ; Antoine réussit à le semer et se lance en course à travers la campagne. (Séquence 1:30:55=>1:31:50)

Dans la 2ème partie, on le voit courir  mais dans un but imprécis il ne sait pas encore qu’il va découvrir un lieu qui lui était alors inconnu. Nous sommes en hiver, il fait froid, on entend les efforts d’Antoine et aussi les oiseaux qui chantent, ce qui signifie bien qu’on est en rase campagne (on aurait pu dire ou se situe exactement la scène grâce au panneau de signalisation de croisement mais il était illisible).

 (Séquence 1:32:06=>1:33:00).

Dans la 3ème partie, Antoine arrive et dévale la dune de sable puis l’escalier menant à la plage, il court et finit par arriver dans l’eau où il y fait quelques pas puis revient et regarde la caméra avec un air fatigué mais heureux. (Séquence 1:33:55=>fin).

II)        Analyse de l’extrait et Interprétation

Analyse : Dans cet extrait, Antoine s’échappe de la pension qui est le symbole de restriction de liberté, si Truffaut a décidé de tourner cette séquence au bord de la mer, c’est parce-que la mer est un espace très vaste, où l’on est libre. En effet, tout au long du film, Antoine subissait toujours les punitions de son professeur ou de ses parents ; s’il faisait l’école buissonnière, c’était pour échapper à toutes ces injustices est pouvoir profiter du peu de liberté qu’on lui accordait.

Conclusion :

François Truffaut a réalisé le film « Les 400 Coups » pour exprimer beaucoup de sentiments sur l’enfance, il utilise même l’expression courante « les 400 coups » pour son titre pour montrer qu’Antoine (le personnage principal) va faire beaucoup de bêtises (vol de la machine à écrire, école buissonnière…).

Truffaut a fait  plus tard dans sa carrière deux films sur l’enfance : « L’argent de poche »(mars 1976) et « L’enfant Sauvage »(1970)

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

THUGJonny
5 5 0
20/20

Sa ma vraiment aidé pour mon HDA,merci beaucoup

par - le 09/05/2016
chloerip1106
5 5 0
20/20

bonjour! Ca m'a beaucoup aidée mais je doit dire en quoi le film est moderne alors si vous pouvez m'aider s'il vous plaît?

par - le 16/04/2016
Clemence1191
5 5 0
20/20

Bonjour Bouh! Cette fiche a été rédigée par un membre et non pas par un professeur. Il est donc possible de trouver quelques fautes d'orthographe. Bonne journée :)

par - le 19/05/2014
Plus d'avis (1)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?