Milyi

Quiz de Histoire des arts :

A quoi se rapportent bien souvent les hymnes nationaux ?

  • A.Au pays concerné
  • B. la guerre
  • C.A un moment historique
  • D.A une personne
Répondre aux 10 questions Voir tous les Quiz de Histoire des arts

Le contenu du document

Titre: Milyi.

 

Auteur: Idir (né en 1949), artiste engagé chantant en Français, en Algérien et en Kabyle. « Idir » signifie «Il vivra », nom traditionnellement donné à un enfant né difficilement, pour l'encourager à vivre.

 

Année: Morceau joué en 2005, extrait d'un album « Entre scène et terre ».

 

Technique: Flûte, tambour, voix, percussions, cris de femmes...

 

Description: Cette œuvre et une musique engagée de 8 minutes, composée en 3 parties. La 1ière partie dure 45 secondes et la 2nde partie dure 3 minutes. Dans la 1ière partie, on entend uniquement de la flûte et du tambour (la flûte est un instrument facile à fabriquer mais difficile à jouer, représentant le peuple), puis, dans la 2nde partie on entend au début 5 coups de triangles et des cris de femmes, symbolisant la rupture, le choc, les problèmes etc puis il y a la flûte, me tambour, les percussions signifiant la dictature, les révolutions, les rebellions etc... La musique de cette 2nde partie fait penser à une fête juive et orientale, à un carnaval. Dans la 3ième partie, il n'y à pas de musique, l'auteur parle. Il explique que pour lui, l'Algérie ressemble à une femme assise qui pleure.

 

Contexte: Idir à composé cette œuvre en rapport avec la guerre civile en Algérie. Les femmes vont mener la révolution dans la joie.

 

Autres œuvres comparables: Les films Lady, Invictus, Gandhi etc et les musiques des Simple Minds, Yannick Noah, Les Enfoirés etc...

 

Personnages comparables à Idir: Martin LT, Rosa Park, Nelson Mandela, Gandhi, Dalaï-Lama, Jésus...

Lounes Matoub fut un ami d'Idir, un artiste engagé, comme lui. Il fut arrêté une première fois à cause de ses textes critiquant le gouvernement puis relâché. Il a fait signé son propre arrêt de mort en faisant une parodie de l'hymne national Algérien et fut donc assassiné le 25 juin 1998.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach brevet !

Recevoir
Ça bouge sur le forum Brevet !
Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?