Otto Dix, La Guerre - Dossier d'Histoire des Arts - 3ème

Otto Dix, La Guerre - Dossier d'Histoire des Arts - 3ème

Découvrez ce dossier d'histoire des arts réalisé par un membre de digiSchool Brevet. Il traite de l'oeuvre d'Otto Dix La guerre.

Dans ce dossier, vous trouverez la problématique suivante : comment les artistes montrent les horreurs de la Grande Guerre ? Ensuite, vous commencerez par une présentation de l'oeuvre puis une description de l'oeuvre et enfin vous verrez une analyse de l'oeuvre. Vous terminerez par une mise en relation avec d'autres oeuvres.

Téléchargez ci-dessous ce dossier d'histoire des arts pour le Brevet des Collèges sur La guerre d'Otto Dix.

Otto Dix, La Guerre - Dossier d'Histoire des Arts - 3ème

Le contenu du document


 

Le thème de ce dossier d'Histoire des Arts est le monde entre les deux guerres mondiales. La problématique à laquelle ce dossier va essayer de répondre est : comment les artistes montrent les horreurs de la Grande Guerre ?

Oeuvre : La Guerre, Otto Dix.

Présentation de l'oeuvre

Ce tableau est une peinture a tempera sur panneaux de bois. C'est un triptyque avec prédelle.

La peinture a tempera est une technique ancienne utilisant une couleur délayée dans de l'eau, épaissie par de la gomme, de la colle ou de l’œuf.

Un triptyque est une peinture en trois parties composée d'un panneau central et de deux volets mobiles pouvant se rabattre ; éventuellement complétée d'un panneau inférieur : la prédelle.

L'auteur de ce triptyque est Otto DIX qui est un peintre et un graveur allemand né le 2 décembre 1891 et décédé le 25 juillet 1969 à l'âge de 77 ans en Allemagne.

Ce triptyque a été peint entre 1929 et 1932 et il se nomme « La Guerre », l'auteur nous parle de la première Guerre Mondiale qui se déroula de 1914 à 1918.

Celui-ci est conservé au Musée des Beaux Arts à Dresde en Allemagne.

Il mesure 4 m de largeur sur 3 m de hauteur environ ; plus précisément, le panneau central mesure 204 X 204 cm et les panneaux latéraux mesurent 204 X 102 cm chacun.

Description de l'oeuvre

Commençons par le panneau de gauche :

Sur celui-ci, on peut voir plusieurs soldats allemands qui partent pour le front, ils partent pour combattrent dans la brume du matin, on ne voit pas leur visage, ils sont inexpressifs.

Sur le panneau central, nous voyons un seul survivant qui porte un masque à gaz. On trouve également un charnier humain et un squelette. Le seul survivant a l'air paralysé, traumatisé. Le squelette montre la mort et le paysage ravagé par les bombardements au deuxième plan ; au premier plan, on voit une tranchée allemande.

Sur le panneau de droite, on trouve un soldat vivant qui est en fait, Otto DIX, il transporte un blessé, il veut nous montrer que la seule chose qui est humaine dans la guerre est la solidarité entre les soldats, l'entraide !

Otto DIX nous regarde de manière effrayante et par ce regard il veut nous montrer comment la guerre l'a transformé.

Au premier plan, deux soldats, morts et au second plan, le paysage incendié par des bombardements d'obus, c'est le chaos !!

Sur la prédelle, on voit trois soldats morts dans un cercueil. Ce tableau nous raconte une histoire, il nous raconte l'Histoire des soldats durant la Première Guerre Mondiale.

Analyse de l'oeuvre

Otto DIX nous montre dans ce triptyque les atrocités de la guerre, ce que les soldats allemands ont subi comme les bombardements d'obus, les combats avec des armes plus performantes donc qui font énormément de ravages, les conditions de vie très difficiles...

Il parvient à montrer les horreurs de la mort en utilisant des couleurs comme le rouge pour le sang, l'orange pour les incendies et en jouant avec le manque de lumière.

Le lien avec d'autres oeuvres

Vous venez de voir des images extraites du film canadien « La bataille de

Passchendaele » réalisé par Paul Cross en 2008, cet extrait montre également les atrocités que les soldats canadiens ont subi durant la première guerre mondiale dans le nord de la France en 1917.

Le mémorial de Vimy commémore d'ailleurs toutes les victimes.

Des artistes originaires des deux camps Triple Alliance ou Triple Entente, dénoncent les horreurs de la Grande Guerre, les populations sont traumatisées par les violences de masse tant sur le front qu'à l'arrière qui ont fait 10 millions de victimes et 6,5 millions de blessés surnommés les « gueules cassées ».

C'est ainsi que la première guerre mondiale est appelée « la der des ders » c'est-à-dire la dernière des dernières guerres. Autant dire plus jamais ça !!

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?