Indépendances et construction de nouveaux états - Histoire Géographie - 3ème

Indépendances et construction de nouveaux états - Histoire Géographie - 3ème

digiSchool Brevet vous propose ce cours d'Histoire Géographie sur les indépendances et construction de nouveaux états. Il a été rédigé par notre professeur.

Dans ce cours, vous commencerez par un aperçu de tout ce qu'il faut savoir sur cette notion, à savoir du vocabulaire et des dates. Puis vous trouverez une première partie sur la décolonisation de l'Inde puis une deuxième partie sur la décolonisation de l'Algérie. Vous poursuivrez avec les étapes de la décolonisation.

Téléchargez ci-dessous cette leçon d'histoire sur le chapitre indépendances et construction de nouveaux états.

Document rédigé par un prof Indépendances et construction de nouveaux états - Histoire Géographie - 3ème

Le contenu du document

 

Cette fiche est consacrée au premier chapitre du thème 2 d’histoire, intitulé « Le monde depuis 1945 ». Elle permet de comprendre les enjeux de la décolonisation des pays africains et asiatiques et les modalités d’accès à l’indépendance, qui conduisent à la naissance du « Tiers Monde ». 

Le programme officiel précise la nécessité de s’appuyer sur un exemple au choix. Les deux exemples choisis sont la décolonisation des Indes Britanniques et celle de l’Algérie française.

Cette fiche permettra donc de répondre à 3 questions clés, qui peuvent constituer des sujets de développement construit au DNB :

  • Comment l’Inde obtient-elle son indépendance puis s’intègre-t-elle à la mondialisation ?
  • Comment l’Algérie obtient-elle son indépendance ?
  • Comment les colonies d’Afrique et d’Asie deviennent-elles indépendantes dans le contexte de la guerre froide ?

PRÉREQUIS

La décolonisation se réalise pour l’essentiel durant les années 1950-1970. Elle est étroitement liée au contexte international du lendemain de la Seconde Guerre mondiale (voir la fiche « La Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement ») puis à la guerre froide (voir la fiche « Un monde bipolaire au temps de la guerre froide », que nous conseillons de lire avant celle-ci). 

Les nouveaux États indépendants sont ensuite confrontés à plusieurs défis, dans un monde devenu multipolaire (voir fiche « Enjeux et conflits dans le monde après 1989 ») et dans un contexte d’affirmation de la mondialisation, étudiée en classe de 4ème.

OBJECTIFS

Après la lecture de cette fiche, vous devez connaître les notions suivantes : décolonisation, impérialisme, non-alignement, Tiers monde.

Vous devez connaître les repères chronologiques suivants : 1945 : Création de l’ONU, 1947 : indépendance de l’Inde, 1946-1954 : guerre d’Indochine, 1954-1962 : guerre d’Algérie et 1962 : indépendance de l’Algérie.

Vous devez pouvoir identifier les grandes étapes de la décolonisation de l’Asie puis de l’Afrique et expliquer les diverses modalités d’accès à l’indépendance à partir d’exemples précis, puis caractériser les grands défis auxquels sont confrontés les nouveaux pays au lendemain de leur indépendance.

Introduction

Depuis la fin du XIXème siècle, les puissances coloniales européennes dominent une large partie du monde. Les deux principaux empires sont ceux du Royaume-Uni et de la France, qui contrôlent des colonies en Afrique (le Maghreb, l’Afrique Occidentale Française et l’Afrique Équatoriale Française appartiennent à la France) et en Asie (la plus grande colonie est celle des Indes britanniques, tandis que la France domine l’Indochine).

Mais la Seconde Guerre mondiale bouleverse cet ordre mondial. 

En effet, les puissances européennes, affaiblies par le conflit et redevables aux peuples colonisés qui ont participé à la libération de leur territoire et ont refusé de céder aux propagandes allemande et japonaise qui leur promettaient l’indépendance en cas d’alliance, doivent se résigner à accorder à ces territoires leur indépendance sous la pression de mouvements nationalistes, de l’ONU (Organisation des Nations-Unies) mais aussi des deux grandes superpuissances, à savoir l’URSS et les États-Unis.

DÉFINITION : Décolonisation. Processus d’accession à l’indépendance des territoires colonisés.

Problématique

  • Comment les colonies accèdent-elles à leur indépendance après la Seconde Guerre mondiale ?
  • Quels sont les défis auxquels les nouveaux États indépendants sont ensuite confrontés ?

I. COMMENT L’INDE OBTIENT-ELLE SON INDÉPENDANCE PUIS S’INTÈGRE-T-ELLE À LA MONDIALISATION ?

A. La naissance d’un nouvel État

L’Empire des Indes est une colonie britannique, dans laquelle réside en majorité des populations hindoues, même si elle possède une forte communauté musulmane. 

Dans les années 1920, des mouvements de protestation non violentes se développent : ceux-ci sont initiés par Gandhi, chef du parti du Congrès. Il utilise la désobéissance civile, c’est-à-dire le refus pacifique d’obéir aux lois considérées comme injustes.  Ces derniers se dirigent contre la domination britannique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le mouvement Quit India revendique l’indépendance du pays. À la fin de la guerre, Clément Attlee, le nouveau premier ministre anglais est résolu à accorder l’indépendance à l’Inde. 

Mais des violences entre hindous et musulmans se développent. Un plan de partage du pays est finalement élaboré entre les protagonistes et l’indépendance est proclamée le 15 août 1947 : elle est divisée en deux, entre Inde et Pakistan. 

Nehru devient le premier ministre de l’Inde. Cette partition aboutit à des déplacements de population : les hindous habitant au Pakistan se dirigeant vers l’Inde et les musulmans d’Inde se dirigeant vers le Pakistan. Cette partition aboutit également à des massacres et des guerres, notamment au Cachemire.

a9d12743-9f8b-4cf9-9343-cb38e4b1dd2c eb7a19f8-e117-45bd-91c8-c536e4a0266a

B. Un État qui devient une nouvelle puissance

Dès l’indépendance, l’Inde est confrontée au défi d’établir des institutions solides pour assurer l’unité et la stabilité d’un pays de 300 millions d’habitants. Celle-ci est d’abord une monarchie constitutionnelle durant les 3 années qui suivent l’indépendance puis, à partir de 1950, elle devient une république

Malgré une apparence de démocratie, le pouvoir indien s’avère jusqu’à aujourd’hui marqué par le népotisme. En effet, le parti du Congrès national domine la vie politique indienne depuis 1947 et est constamment réélu par la suite, mais ses dirigeants successifs (et donc les premiers ministres) sont tous des membres de la famille de Nehru.

DÉFINITION : Népotisme. Régime politique dans lequel le pouvoir politique reste sous contrôle des membres d’une même famille.

Sur la scène diplomatique internationale, l’Inde s’affirme d’abord comme un leader de la politique de non-alignement, qui consiste à refuser le rapprochement des nouveaux pays indépendants avec l’un des deux blocs qui s’affrontent dans la guerre froide (voir la fiche « Un monde bipolaire au temps de la guerre froide »). 

Dans les faits, Nehru se rapproche de l’URSS, qui aide l’Inde à devenir une puissance nucléaire (1974). La diplomatie de l’Inde est aussi marquée par de nombreuses tensions avec ses pays voisins (notamment la Chine et le Pakistan, par exemple au Cachemire).

DÉFINITION : Mouvement des non-alignés. Mouvement créé en 1961, prônant l’indépendance des nouveaux États face aux bloc soviétique et américain. 

Enfin, sur le plan économique, l’Inde s’affirme peu à peu comme l’un des principaux pays émergents, classés parmi les BRICS. Elle compte désormais parmi les membres du G20.

DÉFINITION : G20. Groupe de 20 membres qui rassemblent les 2/3 de la population mondiale, produisent 80% du PIB mondial, réalisent plus de 75% du commerce mondial et plus de 90% des dépenses mondiales en Recherche et Développement (R&D).

Les membres : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie, Union européenne.

DÉFINITION : BRICS. Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud. Ces 5 pays sont les principales puissances émergentes, les mieux intégrées à la mondialisation et celles qui ont connu les plus fortes croissances économiques. En 2016, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud sont respectivement les 8e, 12e, 7e, 2e et 39e puissances économiques mondiales (valeurs du PIB).

II. COMMENT L’ALGÉRIE OBTIENT-ELLE SON INDÉPENDANCE ?

A. L’Algérie est une colonie de peuplement intégrée au territoire français

L’Algérie est sous domination française depuis 1830. C’est une colonie de peuplement. Des Français et des Européens s’y installent. Ils sont 1 million de personnes en 1936 pour 8 millions de musulmans. 

Le peuplement européen se fait avec des confiscations de terres qui sont redistribuées aux colons européens, essentiellement sur le littoral et dans les villes.

 

DÉFINITION : Colonie de peuplement. Territoire vers lequel un pays envoie des personnes qui s’y installent durablement.

L’Algérie n’a pas le statut de colonie. C’est une partie du territoire français qui se prolonge en Afrique. En 1848, le territoire algérien est annexé au territoire français et divisé en départements français qui sont sous l’autorité d’un gouverneur général, lui-même rattaché au ministre de l’Intérieur. 

Les habitants d’Algérie ont tous la citoyenneté française en 1947, mais il n’y a pas égalité des droits entre les citoyens venus de France et ceux algériens.

B. L’indépendance est obtenue après une guerre (1954-1962)

Les revendications pour l’indépendance s’intensifient au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Outre leur désir d’indépendance, les Algériens ne supportent plus les inégalités de conditions de vie

Le revenu annuel moyen par habitant est 12 fois moins élevé pour les musulmans. Le taux de mortalité infantile est 4 fois plus élevé chez les populations indigènes, le taux de scolarisation de leurs enfants dans le primaire est 7 fois moins élevé. 

Les Musulmans possèdent certes la majorité des terres, mais ont été repoussés sur les moins favorables à l’agriculture et à l’élevage. Les postes de responsabilités sont tous réservés aux Européens et à quelques notables locaux.

Un conflit débute en 1954, entre les Algériens qui souhaitent l’indépendance et les Algériens et les Français qui veulent que l’Algérie reste française. Le FLN (Front de Libération Nationale) provoque plusieurs attentats lors de la Toussaint Rouge, le 1er novembre 1954. Le gouvernement français fait alors preuve de fermeté, en envoyant des troupes armées en Algérie.

Le conflit est très violent : le FLN, tout comme l’armée française et l’OAS (Organisation Armée Secrète, groupe terroriste qui cherche à maintenir l’Algérie française) utilisent la torture et des violences systématiques.

En 1958, le général de Gaulle se dit prêt à revenir au pouvoir et René Coty, le président de la République, se décide à l’appeler au pouvoir le 1er Juin 1958.

De Gaulle devient président du Conseil et bénéfice des pleins pouvoirs pour trouver une solution au conflit, tout en obtenant le droit de faire élaborer une nouvelle constitution (Charles de Gaulle était hostile à la constitution votée en 1946, estimant qu’elle donnait trop peu de pouvoirs au président de la République), qui donne naissance à la Ve République, qui est proclamée le 4 Octobre 1958

De Gaulle semble être attaché au maintien de l’Algérie française dans le giron français, mais change d’avis dès 1959 et commence à essayer de chercher une solution pour l’Algérie. Des négociations sont entamées et se poursuivent malgré l’opposition de Français favorables au maintien de l’Algérie française. Le 18 Mars 1962, les accords d’Évian mettent fin à la guerre d’Algérie par un cessez le feu. L’indépendance est proclamée le 4 Juillet 1962.

Les Européens quittent donc l’Algérie en laissant toute leur vie derrière eux et en abandonnant tous ce que leurs ancêtres avaient construits en 132 ans d’histoire.  Quant aux auxiliaires des forces armées qui avaient servis la France pendant la Guerre, les harkis, ils furent pour la plupart massacrés par le FLN.

DÉFINITION : Harkis. Musulmans d’Algérie qui combattent pour l’armée française durant la guerre d’Algérie.

III. COMMENT LES COLONIES D’AFRIQUE ET D’ASIE DEVIENNENT-ELLES INDÉPENDANTES DANS LE CONTEXTE DE LA GUERRE FROIDE ?

Relire la fiche 6 : « Un monde bipolaire au temps de la guerre froide »

ac9ccd51-d08c-40d9-b28d-79c0785be358

A. Un contexte favorable aux décolonisations

La fin de la Seconde Guerre mondiale voit émerger deux superpuissances : l’URSS et les États-Unis, auréolés de gloire du fait de leur victoire. Elles condamnent la colonisation : l’URSS critique l’impérialisme (doctrine Jdanov, 1947) et les États-Unis sont une ancienne colonie ayant pris son indépendance. Par ailleurs, l’ONU, fondée en 1945, soutient le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et donc la décolonisation.

Ce contexte fragilise les puissances coloniales européennes, et parmi elles le Royaume-Uni et la France, et renforce les mouvements nationalistes dans les colonies.

B. La fin des empires coloniaux

Les sociétés coloniales revendiquent un statut rénové : elles cherchent à obtenir l’autonomie ou l’indépendance. L’indépendance des pays s’est faite de deux modalités différentes : soit lors d’une décolonisation négociée et relativement pacifique, soit lors d’une guerre d’indépendance.

Les premiers pays à obtenir leur indépendance sont situés en Asie : il s’agit notamment de l’Inde (en 1947), qui obtient son indépendance par la négociation, mais également des pays formant l’Indochine (Viêt Nam, Laos, Cambodge), à l’issue d’une guerre de décolonisation (1946-1954). Cette première vague de décolonisation a lieu de 1945 à 1955.

Après la conférence de Bandung en 1955, les pays d’Afrique commencent à obtenir leur indépendance, comme l’Algérie en 1962, suite à une guerre de décolonisation. Celle-ci aboutit au départ de nombreux Français d’Algérie vers la métropole. 

Ayant obtenu l’indépendance, les nouveaux pays cherchent à développer leur identité propre, en adoptant des symboles nationaux (comme un drapeau, une fête nationale). Ils permettent de créer une unité nationale dans ces pays. 

Ces derniers adoptent des réformes politiques et cherchent à gagner leur indépendance économique. Cependant, les pays gardent un lien (commercial ou culturel) avec leur ancienne métropole. Ainsi, les anciennes colonies britanniques sont réunies au sein du Commonwealth.

C. De nouveaux États confrontés à de nombreux défis

Ces nouveaux États doivent d’abord se doter d’un gouvernement autonome et tenter d’instaurer une unité nationale. Or dans de nombreux pays, c’est l’instabilité qui s’impose, avec des rivalités entre habitants qui conduisent parfois à des guerres civiles très violentes. Pour faire face à ces violences, ce sont souvent des régimes très autoritaires qui s’imposent à la tête de ces pays.

Ces nouveaux États doivent également parvenir à s’affirmer sur le plan diplomatique, dans le contexte de la guerre froide, marquée par la bipolarisation du monde. En 1955, la conférence de Bandung réunit des pays africains et asiatiques. Les pays présents condamnent alors la domination des métropoles sur leurs colonies. 

À la suite des mouvements de décolonisation, émerge un Tiers Monde, regroupant les pays du Sud, pauvres et faiblement développés, en plein essor démographique. 

Ces derniers choisissent le non-alignement, prônant l’indépendance des États face aux deux blocs dans un contexte de guerre froide. Mais de nombreux États se rallient finalement à l’un des deux blocs, du fait de l’aide militaire ou économique apportée par les grandes puissances ou par les anciennes métropoles.

DÉFINITION : Bipolarisation du monde. Pendant la guerre froide, le monde est coupé en deux blocs, qui s’affrontent. Le bloc Ouest, dominé par les États-Unis, et le bloc Est, dominé par l’URSS. 

DÉFINITION : Tiers-monde. Ensemble de pays souvent issus de la décolonisation qui cherchent à s’affirmer sur la scène internationale.  

Ces nouveaux États sont enfin confrontés au défi de leur développement. Dans les années 1960-1970, leur niveau de développement est très faible. L’espérance de vie à la naissance en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud est à peine supérieure à 40 ans. 

Durant les années 1970-1990, la scolarisation des enfants et l’alphabétisation des adultes progressent, l’espérance de vie à la naissance augmente, les progrès réalisés dans l’agriculture permettent de faire reculer l’insécurité alimentaire. Cependant, ces progrès sont fortement dépendants des aides publiques au développement versées par les pays les plus riches. 

La dette des pays en développement augmente, et reste élevée. Par ailleurs, ces progrès ne sont pas réalisés au même rythme ni avec la même ampleur. Si plusieurs pays d’Asie ont un IDH désormais moyen ou élevé et se sont affirmés comme des pays émergents, plusieurs pays d’Afrique subsaharienne constituent le groupe des PMA (Pays les Moins Avancés, qui ont un IDH faible).

Conclusion

Seuls certains des nouveaux pays indépendants ont donc réussi leur intégration à la mondialisation. Ces pays sont encore particulièrement soumis à l’insécurité alimentaire, aux problèmes d’approvisionnement en eau potable, au déficit de moyens médicaux pour faire face aux grandes épidémies, ils sont plus fragiles face aux aléas naturels. Les conflits politiques persistent dans nombre d’entre eux.

LE PETIT + DANS TA COPIE

  • Utiliser un vocabulaire précis.
  • Connaître les grandes étapes de la décolonisation depuis 1945 : 1947 (Inde), 1950-1970, Bandung 1955, guerre d’Indochine 1946-1954, guerre d’Algérie 1954-1962.
  • Situer les principaux États nés suite à la décolonisation.
  • Savoir faire le lien avec les chapitres sur les relations internationales, en particulier la guerre froide.

POUR ALLER PLUS LOIN …

  • Une bande dessinée dont l’auteur est un spécialiste de la guerre d’Algérie :
  • Benjamin Stora et Sébastien Vassant, Histoire dessinée de la guerre d’Algérie, Seuil 2016
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

rania13hype
4 5 0
16/20

Bien résumer manque un peu de présition sur l'Algérie.

par - le 28/06/2017
dfsdffdsdfdsf
5 5 0
20/20

Fiche bien construite, tout est bien expliqué, chapeau !! 20/20

par - le 28/06/2017
Kekesoeur
2 5 0
8/20

Résumé vraiment incomplet.... L'exemple de l'algérie devrait au moins être ajouté

par - le 27/06/2017
Plus d'avis (26)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?