Les espaces de faible densité et leurs atouts - Histoire Géographie - 3ème

Les espaces de faible densité et leurs atouts - Histoire Géographie - 3ème

Découvrez cette fiche de cours d'histoire sur les espaces de faible densité rédigée par notre professeur.

Dans cette leçon, vous trouverez tout d'abord les éléments à connaître sur cette notion, c'est-à-dire du vocabulaire et des repères spatiaux. Puis, vous entrerez dans le vif du sujet avec une étude de cas sur la Beauce. La partie suivante traitera d'une mise en perspective, avec la diversité des espaces de faible densité et la diversité des espaces agricoles.

Téléchargez ci-dessous cette fiche d'histoire sur les espaces de faible densité (espaces ruraux, montagnes, secteurs touristiques peu urbanisés) et leurs atouts.

Document rédigé par un prof Les espaces de faible densité et leurs atouts - Histoire Géographie - 3ème

Le contenu du document


 

Présentation : La fiche les Espaces de faible densité (espaces ruraux, montagnes, secteurs touristiques peu urbanisés) et leurs atouts est le troisième chapitre du thème 3 de géographie en 3e, intitulé Dynamiques territoriales de la France contemporaine. Elle permet de comprendre les atouts des espaces de faible densité (inférieurs à 30 hab./km²) en France, en s’appuyant sur une étude de cas sur la Beauce puis en élargissant au territoire national. Des questions de cours ou des repères spatiaux peuvent être posées le jour du brevet. Une analyse de document ou un développement construit peuvent aussi être demandés.  

 

PROBLEMATIQUE : Quels sont les atouts des espaces de faible densité ?

 

Ce qu'il faut savoir

Notions et vocabulaire 

Agriculture productiviste : agriculture commerciale dont l’intensivité et la productivité reposent sur un recours aux techniques et aux progrès scientifiques. 

Densité : nombre d’habitants par kilomètre carré.

Déprise : abandon d’espaces agricoles par les agriculteurs. 

Exode rural : départ des habitants des campagnes pour rejoindre les villes. 

Espace de faible densité : espace accueillant moins de 30 hab./km².

Néoruraux : nouveaux habitants d’origine urbaine en zone rurale.

Repères spatiaux 

Des grands repères physiques : massifs montagneux et forestiers, grandes vallées et grands fleuves, domaines bioclimatiques en lien avec l’étude des dynamiques spatiales de la population.

 

Etude de cas : La Beauce, un espace agricole de faible densité

La Beauce est un espace français situé dans les départements de l’Essonne, de l’Eure-et-Loir, du Loir-et-Cher, du Loiret et des Yvelines. Il s’agit d’une région peu peuplée : en effet, la densité de population varie entre 20 et 30 habitants par km², alors que la moyenne française est d’environ 122 hab./km² en 2015. 

carte de la Beauce

La Beauce est une région agricole dynamique : en effet, elle est l’une des principales régions céréalières du pays. La production de la Beauce est spécialisée, l’agriculture est intensive et productiviste. Elle utilise des machines modernes, de l’engrais ainsi que des produits phytosanitaires afin d’obtenir de meilleurs rendements. La production est réservée à la commercialisation. Par ailleurs, l’agriculture de la Beauce est bien intégrée aux industries agroalimentaires, puisqu’il existe de nombreuses entreprises de transformation (comme des fabricants d’aliments pour animaux). 

Les agriculteurs sont de moins en moins nombreux et de plus en plus vieux : en effet, l’exode rural s’est achevé il y a quelques décennies, vidant ainsi les campagnes. Cependant, la superficie des terres agricoles n’a pas diminué, puisque la taille des exploitations augmente. 

 

Mise en perspective

La diversité des espaces de faible densité

Les espaces de faible densité sont des espaces rassemblant moins de 30 habitants par kilomètre carré (alors que la moyenne française est d’environ 122 hab./km²). Ils regroupent 4 millions de personnes (soit 6,5% de la population du territoire, sur 250 000 km², c’est-à-dire 42% de la superficie du territoire). 

Ce sont des espaces ruraux ou montagneux, comme les Alpes, les Pyrénées, le Massif Central, les Vosges ou le Jura, mais également les espaces éloignés des frontières et des littoraux. Par ailleurs, les espaces de faible densité sont très représentés dans la partie du territoire appelée diagonale du vide, qui s’étend des Ardennes (au nord-est de la France) aux Pyrénées (au sud-ouest du pays). Ces derniers sont bien moins connectés aux réseaux de communication.

Ces espaces accueillent souvent une population vieillissante. En effet, ils ont été marqués par un exode rural souvent débuté au XIXe siècle et leur taux de natalité est faible. Certains, cependant, connaissent un essor migratoire du fait de l’arrivée de néo-ruraux. 

carte de la densité de la population en France

La diversité des espaces agricoles

Les espaces de faible densité peuvent être des espaces : 

  • Agricoles : il peut s’agir de grands espaces d’agriculture céréalière, de régions d’élevage ou d’espaces viticoles. L’agriculture est productive et intensive, s’étendant sur de vastes espaces, grâce à des moyens modernes (mécanisation, engrais, produits phytosanitaires). Cependant, certains espaces agricoles ne se sont pas modernisés et connaissent une déprise. 
  • Touristiques peu urbanisés : il peut s’agir de massifs montagneux valorisés par le tourisme de sport d’hiver. Les pentes, l’enneigement et l’altitude sont des contraintes naturelles, que les hommes ont réussi à transformer en atout. Ce sont aussi des campagnes qui attirent les populations qui souhaitent faire du tourisme vert. Des aménagements ont permis de mette en valeur les espaces touristiques, comme la création de parcs naturels régionaux ou nationaux. 
  • Résidentiels : les espaces de faible densité accueillent les populations, appelées néo-ruraux, qui souhaitent profiter de meilleures conditions de vie (maison avec jardin, proximité de la nature) en s’éloignant des aires urbaines. Ces différentes populations connaissent des tensions du fait des conflits d’usage. 

 

Ces espaces sont habités, ils sont exploités et valorisés. Cependant, ils ont des dynamiques différenciées : 

  • Certains espaces ruraux sont en déclin, du fait de la déprise
  • D’autres espaces connaissent un renouveau
  • D’autres enfin sont attractifs, du fait du tourisme, ou de l’arrivée de néo-ruraux. 

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?