Les territoires ultra-marins français : Une problématique spécifique

Les territoires ultra-marins français : Une problématique spécifique

Retrouve le cours d'histoire-géographie sur les territoires ultra-marins français avec digiSchool ! Chapitre "Pourquoi et comment aménager le territoire ?".

Dans cette leçon nous présenterons les territoires de la France d'outre-mer, aussi bien les DROM que les COM.

Télécharge gratuitement ce cours rédigé par un professeur et révise ton brevet en toute tranquilité !

Les territoires ultra-marins français : Une problématique spécifique

Le contenu du document

Prérequis

Avant d’aborder cette fiche, il faut avoir conscience que le territoire français ne se limite pas seulement à la métropole, c’est-à-dire aux territoires situés en Europe. En effet, le territoire français est aussi composé de territoires ultra-marins, c’est-à-dire de 5 DROM et de COM.

Objectifs

Après la lecture de cette fiche, il faut avoir en tête que si les territoires ultra-marins ont plusieurs traits en commun, comme la dépendance à la métropole malgré un éloignement et des fragilités socio-économiques, elles ont une identité propre. Ainsi, des aménagements sont nécessaires pour intégrer ces espaces à la métropole et à leur région.

Les notions suivantes sont à maîtriser :  territoires ultra-marins, DROM, région ultrapériphérique, COM, PTOM, schéma d’aménagement régional, ZEE, écotourisme.

 Le repère géographique suivant est à connaître : les territoires ultra-marins parmi lesquels les 5 DROM.

Introduction

La France est composée d’un territoire métropolitain ainsi que de territoires ultra-marins.

Disséminés dans le monde entier, ces territoires regroupent environ 2,7 millions d’habitants. Il s’agit des DROM ainsi que des COM. Ils sont marqués par l’éloignement avec la métropole qui oblige donc à la création d’aménagements, pour mieux intégrer ces espaces et réduire les inégalités.

Les territoires ultra-marins français

Les territoires ultra-marins français

Quelles sont les particularités des aménagements dans les territoires ultramarins ?

           

I. Les caractéristiques des territoires ultra-marins

 

A. Des statuts différents malgré des traits communs

 

Les territoires ultra-marins possèdent plusieurs traits communs : ce sont en grande majorité des territoires marqués par l’insularité (à l’exception de la Guyane) et l’exiguïté. Un autre caractère commun est la distance avec la métropole : par exemple, la Nouvelle-Calédonie est située à 17 000 kilomètres de Paris. Ainsi, il faut entre 20 et 30 heures pour atteindre l’île depuis la France.

Éloignement des territoires ultra-marins

Éloignement des territoires ultra-marins

 

Par ailleurs, ces territoires sont très liés avec la métropole, notamment du point de vue économique. Cette relation très forte s’explique aussi parce que les DROM et les COM sont des espaces riches situés dans des environnements plutôt pauvres : en effet, leur IDH ou leur PIB est bien plus fort que les pays voisins. Elles sont alors des îlots de prospérité dans des espaces régionaux qui souffrent parfois d’un niveau de développement faible. En effet, elles bénéficient notamment du tourisme et profitent également des aides de la métropole et de l’Union Européenne. Leur richesse attire les migrations en provenance des pays voisins, comme les Comores pour Mayotte.

Les territoires ultra-marins sont cependant confrontés à des aléas naturels qui peuvent causer des catastrophes : il peut s’agir de tremblements de terre, d’éruptions volcaniques, mais également de cyclones ou de tempêtes. Ces territoires possèdent également des fragilités socio-économiques : si ces espaces sont plus riches que leurs voisins, il n’empêche que leur niveau de développement est plus faible que celui de la métropole. Les DROM et les COM sont marqués par le chômage et la faible industrialisation. En effet, leur économie est tournée autour du secteur des services, et particulièrement du tourisme.

B. Les DROM

 

Il existe 5 DROM (Départements et Régions d'Outre-mer) : la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte et la Guyane.

 

 

Ces territoires possèdent les mêmes droits que n’importe quelle région métropolitaine française. Les lois de la métropole s’y appliquent. Les DROM sont également des régions ultrapériphériques de l’Union Européenne : ils peuvent ainsi bénéficier des aides de cette organisation régionale.

 

 

C. Les COM

 

Les Collectivités d'Outre-Mer (COM) regroupent la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna.

 

 

S’ajoutent à ceux-ci la Nouvelle-Calédonie, ainsi que deux territoires inhabités, Clipperton et les TAAF (Terres australes et antarctiques françaises) : ces territoires ont une autonomie plus ou moins grande en fonction des espaces. En effet, la Nouvelle-Calédonie dispose d’un gouvernement et d’une assemblée législative. Ces territoires sont des PTOM, pays et territoires d'outre-mer : ils ne sont qu’associés à l’UE et ne bénéficient que d’aides faibles. 

 

I. Aménager les territoires d'Outre-mer

 

A. Des aménagements pour une meilleure intégration

 

Des aménagements sont essentiels pour intégrer les territoires à la métropole, mais également aux pays voisins. Il s’agit notamment d’infrastructures de transport : ils permettent en effet de bien relier les îles aux pays voisins et à la métropole. Ainsi, des aéroports et des ports ont été construits. Par ailleurs, des voies routières ont été aménagées pour améliorer l’accessibilité dans ces territoires. Ainsi, la route du littoral, sur l’île de la Réunion, qui nécessite l’aménagement de digues et la construction d’un viaduc de plus de 5 km de long, permettra de mieux relier Saint-Denis, chef-lieu de l’île à la Possession, autre grande ville de l’île. Néanmoins cet aménagement suscite des craintes, notamment du point de vue environnemental ainsi que financier. Cette construction coûte très cher, tandis qu’elle pourrait avoir des conséquences sur la biodiversité et sur l’habitat de certaines espèces menacées, comme la baleine à bosse. Cette nécessité d’intégrer les DROM et les COM à la métropole s’explique aussi par le fait que près de 60% des échanges commerciaux des territoires ultra-marins se font avec la métropole. 

 

B. Des aménagements pour réduire les déséquilibres

Les DROM et les COM connaissent des déséquilibres dans leur organisation spatiale : en effet, ce sont en majorité les littoraux qui concentrent les plus fortes densités de population et les activités. Ainsi, l’intérieur des terres est peu peuplé : les aménagements ont notamment permis de développer un tourisme durable dans ces espaces, qui connaissent un patrimoine naturel riche. Par ailleurs, les îles souffrent aussi d’inégalités entre les côtes au vent et les côtes sous le vent, qui sont abritées et mieux aménagées.

Pour réduire les déséquilibres, chaque territoire a créé un schéma d'aménagement régional : celui-ci permet de décider des objectifs à atteindre en termes de développement économique, mais aussi social et environnemental.

C. Des aménagements pour dynamiser l’économie

Les aménagements réalisés dans les DROM et les COM permettent également de profiter des ressources de ces espaces. En effet, grâce aux territoires ultra-marins, la France bénéficie de la deuxième ZEE du monde mais également de ressources naturelles comme le nickel. Par ailleurs, ces espaces ont aussi développé l’agriculture, notamment la plantation de fruits tropicaux.

Enfin, les aménagements permettent également de développer le tourisme dans ces espaces, principal secteur d’activité pour les territoires ultra-marins. Ainsi, des constructions hôtelières ainsi que des aménagements portuaires sont nécessaire pour satisfaire la demande. Néanmoins, ces derniers doivent aussi respecter l’environnement, en se concentrant sur l’écotourisme. Ainsi, en Guyane, des aménagements locaux et durables ont été créés pour valoriser la forêt amazonienne et lutter contre la déforestation.

Conclusion

Les territoires ultra-marins sont des espaces marqués par l’éloignement de la métropole. Bien qu’ils aient en commun d’autres traits, ils possèdent cependant des statuts différents. Pour renforcer les liens avec la métropole, des aménagements sont financés par les DROM et les COM, la métropole ou bien l’Union Européenne. De plus, ces aménagements ont pour objectif de réduire les déséquilibres spatiaux et de renforcer le dynamisme économique de ces espaces.

Le chapitre pour le Brevet

Ce sujet peut aboutir à des questions sur un document dans le cadre de la première partie du brevet d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique, à un développement construit ou des questions dans le cadre de la deuxième partie du DNB.

Le petit + dans ta copie

  • Etre capable de citer des exemples précis d’aménagement en variant les espaces.

Pour aller plus loin…

  • Se tenir au courant de l’actualité et notamment la mise en place du référendum en Nouvelle-Calédonie.
  • Regarder les émissions de France ô, souvent consacrées aux territoires ultra-marins.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?
wso shell IndoXploit shell webr00t shell hacklink hacklink satış wso shell