Un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide - Histoire Géographie - 3ème

Un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide - Histoire Géographie - 3ème

Voici un nouveau cours d'histoire géographie de troisième sur un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide.

Dans cette leçon, vous verrez dans un premier temps les notions de bases à savoir. Puis, vous entrerez dans le vif du sujet avec une partie sur l'émergence de deux superpuissances opposées, notamment le développement de la rivalité et les idéologies opposées. Puis, vous poursuivrez avec la création d'un monde bipolaire avec les blocs et le régime de la Terreur. Enfin, vous verrez les crises qui ont ponctué la Guerre Froide, notamment les premières tensions, la détente et la fin de la Guerre Froide.

Téléchargez ci-dessous cette fiche d'histoire géo indispensable pour le Brevet des Collèges sur un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide.

Document rédigé par un prof Un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide - Histoire Géographie - 3ème

Le contenu du document

Cette fiche est consacrée au deuxième chapitre du thème 2 d’histoire, intitulé « Le monde depuis 1945 ».

Elle permet de comprendre les enjeux de la Guerre Froide en montrant l’émergence de deux superpuissances opposées, les États-Unis et l’URSS, l’élaboration d’un monde bipolaire et les différentes crises qui ont opposé les deux belligérants.

Cette fiche permettra donc de répondre à 2 questions clés, qui peuvent constituer des sujets de développement construit au DNB :

  1. Quels sont les adversaires qui s’affrontent durant la guerre froide ?
  2. Quels sont les conflits qui les opposent ?

PRÉREQUIS

Avant d’aborder ce cours, il faut se rappeler que l’année 1945 est marquée par la fin de la Seconde Guerre mondiale, après la capitulation de l’Allemagne (8 mai 1945) et celle du Japon (2 septembre 1945), qui entérine la domination de deux puissances, les États-Unis et l’URSS de Staline, qui, si elles ont un ennemi commun, l’Allemagne nazie, s’inscrivent rapidement dans une rivalité qui plonge le monde dans une guerre froide.

OBJECTIFS

Après la lecture de cette fiche, vous devez connaître les notions suivantes : blocs, guerre froide, monde bipolaire, rideau de fer.

Vous devez connaître les repères chronologiques suivants : 1945 : création de l’ONU, 1947-1991 : guerre froide, 1989 : chute du mur de Berlin.

Vous devez pouvoir nommer, situer et caractériser les deux blocs Est et Ouest qui s’affrontent dans la guerre froide, en particulier les idéologies qui sont à l’origine de la coupure du monde en deux et les types de conflits qui opposent les deux grandes puissances et leurs alliés.

Introduction

En 1945, après la capitulation de l’Allemagne puis du Japon, la Seconde Guerre mondiale se termine par la victoire de deux grandes puissances : les États-Unis et l’URSS. 

Si le désir de paix semble se concrétiser par la création de l’ONU, des tensions apparaissent rapidement entre les deux puissances. Dès 1947, la bipolarisation du monde est effective et se traduit par une guerre froide. 

Deux blocs hostiles se font donc face : un bloc capitaliste dominé par les États-Unis et un bloc communiste dominé par l’URSS. 

En raison de l’arme nucléaire, la guerre ne peut être directe entre les deux grands et la confrontation prend la forme de crises ou de guerres indirectes, jusqu’à l’effondrement du monde communiste, de 1989 à 1991.

Problématique

  • Comment le monde se divise-t-il en deux blocs après la Seconde Guerre mondiale ?

I. QUELS SONT LES ADVERSAIRES QUI S’AFFRONTENT DURANT LA GUERRE FROIDE (1945-1991) ?

A. Deux pays imposent leur domination

Les États-Unis et l’URSS ont participé à la Seconde Guerre mondiale en libérant notamment l’Europe de l’occupation nazie et italienne. Cependant, une fois la guerre terminée, les deux alliés deviennent rivaux. 

Par ailleurs, devant la faiblesse des anciennes puissances impériales, notamment la France et le Royaume-Uni, ces deux pays deviennent des superpuissances, profitant du prestige d’être considérés comme les vainqueurs de la guerre. Tous deux cherchent à développer leur influence dans le monde.

Les deux pays s’opposent d’abord sur le statut de l’Allemagne, mais également de l’Europe une fois libérée. 

Ils s’accordent tout de même pour mettre en place des élections libres dans les pays que l’URSS a libéré (mais celles-ci ne seront pas organisées, ou seront truquées afin que l’Europe de l’Est soit sous contrôle de l’URSS) et pour diviser l’Allemagne en quatre zones d’occupation (États-Unis, Royaume-Uni, France et URSS). La ville de Berlin est également divisée.

B. Un monde bipolaire : deux blocs s’opposent

90d6a4d0-f553-4d9d-882c-26956ead28e9 52af941a-09de-4e2e-be1e-b7359222156e

Les deux puissances s’organisent progressivement en deux blocs, le bloc de l’Ouest, dirigé par les États-Unis et le bloc de l’Est, avec l’URSS à sa tête. 

En effet, chaque pays recherche des alliés. Les deux blocs sont séparés en Europe par des frontières très contrôlées, que les pays de l’Est veulent infranchissables. En 1946, le Premier ministre britannique Churchill qualifie ces frontières de « rideau de fer ».

DÉFINITION : Guerre froide. Guerre opposant les États-Unis et l’URSS, qui ne s’affrontent pas militairement.

DÉFINITION : Rideau de fer. Expression désignant la frontière qui coupe l’Europe en deux : d’un côté les pays libres du bloc de l’Ouest, de l’autre les pays communistes du bloc de l’Est. 

DÉFINITION : Monde bipolaire. Expression qui permet de décrire l’état du monde au temps de la guerre froide. 

II. QUELS SONT LES CONFLITS QUI OPPOSENT LES DEUX BLOCS ?

La guerre froide se caractérise par un conflit idéologique, technologique, sans combat militaire direct entre les États-Unis et l’URSS. Des combats militaires ont cependant lieu entre pays des deux blocs.

A. Un conflit idéologique

Les États-Unis cherchent à défendre un modèle démocratique et libéral. Le président américain Truman énonce en 1947 la doctrine Truman qui définit la pensée du pays : il prône en effet l’endiguement du communisme. 

Il souhaite ainsi empêcher le développement du communisme dans le monde. Or, c’est l’objectif de l’URSS. En réponse à la doctrine Truman, Andreï Jdanov énonce la doctrine soviétique : il y dénonce le modèle américain, qualifié d’impérialiste. Pour arriver à leur fin, les deux États utilisent la propagande pour discréditer leur adversaire.

Pour endiguer le communisme en Europe, le bloc de l’Ouest propose aux pays d’Europe une aide économique et financière, le Plan Marshall (1947) afin de les aider à se reconstruire. 

Par ailleurs, en 1949, une organisation militaire, l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) est créée, associant les États-Unis, le Canada ainsi que des pays d’Europe de l’Ouest.

De la même façon, les États du bloc soviétique sont regroupés dans le Conseil d’assistance économique mutuelle (CAEM). Par ailleurs, une organisation militaire est créée en réponse à l’OTAN : il s’agit du pacte de Varsovie, né en 1955.

La conquête spatiale est également vue comme un outil de propagande, qui vise à démontrer l’hégémonie technologique de chacune des deux puissances. 

L’URSS précède les États-Unis avec l’envoi du premier satellite artificiel dans l’espace puis la mise en orbite du premier être humain, mais c’est un Américain qui fait le premier pas sur la lune (20 juillet 1969).

DÉFINITION : Endiguement. Stratégie suivie par les États-Unis et leurs alliés pour empêcher le développement du communisme dans le monde, théorisé par Truman. 

DÉFINITION : OTAN. Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, alliance militaire autour des États-Unis signé en 1949.  

DÉFINITION : Pacte de Varsovie. Alliance militaire autour de l’URSS signée en 1955 par les démocraties populaires.   

DÉFINITION : Plan Marshall. Aide économique et financière accordée par les États-Unis aux pays d’Europe après la guerre afin de les aider dans leur redémarrage économique.

B. Une guerre froide marquée par de nombreuses crises, y compris militaires

La première crise de Berlin (1948-1949) a lieu après la réunion des trois zones d’occupation des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Afin de prendre le contrôle total de Berlin, Staline décide alors d’établir un blocus, empêchant l’accès terrestre à Berlin Ouest, pro-occidental. 

Les États-Unis répondent alors par la création d’un pont aérien, permettant de ravitailler la ville par voie aérienne. Staline lève le blocus en mai 1949 ; deux pays sont alors créés : la RFA qui comprend les trois zones d’occupation de l’Ouest (États-Unis, Royaume-Uni, France) et la RDA sur la zone soviétique.

DÉFINITION : RDA. République Démocratique Allemande. Pays né de la partition de l’Allemagne en 1949, situé à l’Est et allié de l’URSS.

DÉFINITION : RFA. République Fédérale d’Allemagne. Pays né de la partition de l’Allemagne en 1949, situé à l’Ouest et allié des États-Unis. 

La Guerre de Corée (1950-1953), qui voit s’opposer Corée du Nord, communiste et alliée à l’URSS, et Corée du Sud, alliée aux États-Unis. 

La Seconde crise de Berlin (1961) : devant la fuite de nombreux Berlinois de l’Est vers l’Ouest, la RDA décide de construire un mur, séparant ainsi les deux parties de la ville. La division entre Ouest et Est devient alors visible.

0692845f-b735-41d9-a792-0cfabd66336e

La crise des missiles de Cuba (1962) : Cuba, devenue communiste, s’allie à l’URSS, qui décide d’y installer des missiles menaçant les États-Unis. Devant cette menace de conflit ouvert, le dirigeant de l’URSS (Khrouchtchev) et le président des États-Unis (Kennedy) décident de négocier.

La guerre du Vietnam (1963-1973) : Après la décolonisation de l’Indochine (1954), le Vietnam est divisé en deux, avec au Nord, un régime communiste, soutenu par l’URSS, au Sud, un régime allié aux États-Unis. 

Les communistes cherchent alors à contrôler la totalité du pays en menant une guérilla. Afin de respecter la doctrine Truman, qui définissait la stratégie d’endiguement, les États-Unis envoient des troupes armées au Vietnam. 

Néanmoins elles sont mises en échec par les communistes, qui prennent alors le contrôle sur tout le pays. Les États-Unis sont critiqués pour leur politique au Vietnam, et l’URSS essaie alors de propager le communisme dans le Tiers-Monde. 

C. La crainte d’une guerre nucléaire entraîne un équilibre de la terreur

La guerre froide se développe en lien avec une course à l’armement, et notamment à l’armement nucléaire : les deux pays qui s’opposent ont ainsi la capacité de se détruire l’un l’autre. 

En effet, les États-Unis possèdent l’arme atomique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, tandis que l’URSS en dispose à partir de 1949.

Après la crise de Cuba, les deux belligérants installent une ligne directe, le Téléphone Rouge, afin d’éviter qu’une pareille crise se déclenche de nouveau. Une période de Détente commence alors, marquée par la négociation d’accords de désarmement.

DÉFINITION : Dissuasion nucléaire. Doctrine qui part du principe qu’une guerre nucléaire provoquerait la destruction totale des deux camps.

B. La fin de la guerre froide

En 1980, Ronald Reagan est élu président des États-Unis : il relance alors la course aux armements et cherche à réaffirmer la puissance des États-Unis sur la scène internationale, tandis qu’en URSS, Mikhaïl Gorbatchev, qui est à la tête de l’Union à partir de 1985, tente de réformer le système, avec une politique de réformes qui visent à restaurer les libertés dans le pays.

En 1989, les contestations se multiplient contre le manque de libertés dans les pays d’Europe situés à l’Est du rideau de fer, en particulier en RDA. Lorsque les premiers pays mettent fin au totalitarisme (en particulier la Hongrie), des familles franchissent ce rideau de fer, d’autres, de plus en plus nombreuses (plus de 100 000 personnes au total), parviennent à quitter l’Allemagne de l’Est, tandis que Gorbatchev accentue la pression sur le gouvernement Est-allemand pour qu’il accepte les réformes.

Finalement, dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, le gouvernement Est-Allemand annonce l’ouverture du mur de Berlin à la télévision et à la radio. Durant toute la nuit, les soldats qui surveillent les points de passage laissent passer les Allemands de l’Est, tandis que les premiers pans de mur tombent sous les coups de marteau des habitants. En quelques jours, environ 2 millions d’Allemands de l’Est se rendent à Berlin-Ouest.

En 1990, la RDA et la RFA sont réunifiées pour reformer l’Allemagne, puis progressivement, les pays dominés par les Soviétiques prennent leur indépendance. L’URSS est dissoute en 1991 : c’est la fin de la guerre froide.

Conclusion

La fin de la guerre froide entraîne la fin de la bipolarisation du monde, à laquelle succède d’abord un monde unipolaire, marqué par l’affirmation de l’hégémonie américaine, puis une tendance à la multipolarisation, avec l’essor de nouveaux espaces de puissances tels l’Union européenne, le Japon ou les puissances émergentes que sont la Chine ou l’Inde. 

Leurs rivalités sont non seulement économiques mais aussi culturelles, diplomatiques et militaires. Quant aux démocraties occidentales, elles sont confrontées à une nouvelle menace, celle terroriste.

LE PETIT + DANS TA COPIE

  • Utiliser un vocabulaire précis.
  • Connaître les grandes dates de la guerre froide : 1947, 1948-1949, 1961, 1989-1991.
  • Proposer des réponses bien structurées, en particulier pour le développement construit, en t’aidant du plan du cours proposé.

POUR ALLER PLUS LOIN …

  • De nombreuses bandes dessinées évoquent la guerre froide, de même que de nombreux films de fictions ont leur histoire qui se déroulent durant la guerre froide.
  • Captain America, tu connais ? Il affronte les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale … puis les Soviétiques durant la guerre froide ! Ce personnage de fiction sert la propagande américaine.
Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?