Caractères partagés et classification

Caractères partagés et classification

Retrouve le cours d'SVT 3ème sur les caractères partagés et la classification avec digiSchool ! Chapitre et sous-chapitre "Le vivant et son évolution : Évolution".

Dans cette leçon nous présenterons la façon de trier, rnager et classer des espèces en fonction de leurs ressemblances et différences.

Télécharge gratuitement ce cours rédigé par un professeur et révise ton brevet en toute tranquilité !

Caractères partagés et classification

Le contenu du document

Le fait de pouvoir classer certaines espèces permet de voir leurs ressemblances et leurs différences, que ce soit physiquement ou génétiquement. On observe ainsi qu’elles ont des ancêtres communs et cela permet de faire des relations de parenté entre espèces.

Prérequis

Pas de prérequis en particulier.

Objectifs

  • Comprendre le rangement et la classification d’espèces en fonction de leurs caractères.
  • Être capable de faire un groupe emboité.
  • Être capable de faire un arbre de parenté.

Introduction

Les espèces possèdent différents caractères. Un caractère est un trait observable que l’on retrouve chez les individus d’une même espèce ou d’un même groupe. A partir de ces caractères on peut définir des ancêtres communs à différentes espèces. De plus, cela permet de faire des groupes emboîtés avec différentes espèces possédant un même caractère.

I. Le regroupement des espèces

Avant de pouvoir classer des espèces, c’est-à-dire former des ensembles sur la base d’un critère donné (morphologique, génétique…), il faut commencer par les trier et les ranger. Pour cela, il faut commencer par prendre un critère et se demander si l’animal possède ou ne possède pas ce critère. Une fois les animaux triés, il faut les ranger en fonction d’un ordre que l’on aura déterminé (leur taille, leur durée de vie…).

30212003-99b2-47ba-93d8-ffc5e175e313

Tableau de tri avant classification des espèces

Par exemple, pour construire ce tableau, nous avons pris 6 espèces différentes et 6 caractères différents. On se demande pour chaque espèce : « possède-t-elle des yeux et une bouche ? », si la réponse est oui on met oui, si la réponse est non, on marque non. Et ainsi de suite pour chaque caractère, cela permet de réaliser un tableau des caractères partagés.

II. La classification

            En reprenant le tableau précédent, on peut ranger les espèces en fonction des caractères possédés, par exemple : toutes les espèces choisies possèdent des yeux et une bouche, toutes ont un squelette mais seul 1 espèce a un squelette externe, pour les autres il est interne… A partir de ce rangement il est possible de ranger en faisant plusieurs boites les unes dans les autres comme ceci :

3eceeb25-137f-4a1c-9709-8604fa8f3ce0

Tableau de tri des caractères

Ici, on observe que la boite verte (yeux/bouche) contient bien toutes les espèces, mais ces dernières sont rangées dans une autre boite : celle du squelette (bleu) puis dans une autre boite, soit externe (marron), soit interne (violet). Ensuite, on peut à nouveau découper la boite violette en 2 sous-boîtes grâce au caractère « doigts » et au sein de la boite des doigts il est possible de faire 2 sous-boites à nouveau en fonction des animaux ayant des « plumes » et ceux ayant des « poils ». Puis une dernière boite avec la seule espèce possédant des pouces opposables.

8289482f-7a5e-4faa-84a7-fb9e94b46911

Tableau tri des caractères (2)

En faisant cela pour tous les caractères du tableau, on finit par obtenir des groupes emboités les uns dans les autres. Ainsi, en prenant une espèce au hasard, on est également capable de dire quels sont les caractères qu’elle possède, exemple : une poule possède des plumes, des doigts, un squelette interne et un ensemble yeux/bouche. De plus, ces groupes nous permettent de voir si les espèces sont plus ou moins proches entre elles : plus elles ont de caractères communs plus elles sont proches et inversement.

Ce type de classification peut se faire avec des animaux mais également avec des végétaux (grandes feuilles, feuilles en aiguilles, fleurs, plantes à tige …). Cette classification peut se faire avec de nombreux caractères mais elle a ses limites : lorsque plusieurs espèces avec beaucoup de ressemblances sont comparées, il est plus difficile de faire des emboîtements. Cela est même quasi-impossible avec des comparaisons génétiques. C’est pour cela que, dans ces cas-là, on utilise un arbre de parenté.

ca7d94ee-0915-4e08-89bc-d39561ff064d

Arbre de parenté

L’arbre de parenté se construit de la même manière que les groupes emboîtés, les espèces ayant le moins de points communs avec les autres sont placés le plus à gauche et celles ayant le plus de points communs seront le plus à droite. A chaque début de branche, on trouve un ancêtre commun, et entre chaque ancêtre commun on trouve le nouveau caractère. Ce dernier est présent avant l’espèce (puisqu’il est visible chez l’espèce en question) et doit être présent chez toutes les espèces suivantes. Ex : les doigts sont présents chez le moineau, la poule, le chien et l’Homme, donc on le place juste avant. Les plumes n’étant présentes que chez les oiseaux, c’est pour cela que le caractère est situé sur la branche sur le côté.

Le petit + dans ta copie

Donner des exemples d’espèces proches car on a plusieurs caractères communs, et d’espèces éloignées car on a peu de caractère en commun.

Faire un petit arbre de parenté sur la copie avec 4 ou 5 espèces pour montrer que l’on a compris ce que l’on explique.

Pour aller plus loin…

Un petit site pour s’entraîner à faire des groupes emboîtés et un arbre de parenté sur les espèces des Galápagos.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?