La maitrise de la reproduction - SVT - 3ème

La maitrise de la reproduction - SVT - 3ème

Découvrez cette fiche de cours de SVT rédigée par un professeur sur la maitrise de la reproduction.

Dans cette leçon, vous verrez d'abord les différents moyens de contraception et les IST. Puis vous traiterez de la fertilité et du choix de la procréation. Enfin, la dernière partie traitera du respect de soi et de l'autre.

Téléchargez ci-dessous ce cours de SVT pour le Brevet sur la maitrise de la reproduction.

Document rédigé par un prof La maitrise de la reproduction - SVT - 3ème
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

9796 téléchargements

Le contenu du document


 

Introduction

 

Chez l’être humain, la reproduction est possible dès la puberté, lorsque les organes reproducteurs deviennent fonctionnels. Chez la femme cela consiste à libérer, de l’ovaire dans les trompes, un ovule mature. Chez l’homme, c’est lorsque les testicules produisent des spermatozoïdes. Les organes reproducteurs sont contrôlés par des hormones qu’ils produisent ou qui sont produites par le cerveau. Cependant, chez notre espèce, la reproduction peut être maîtrisée pour choisir d’avoir, ou non, un enfant et de choisir quand.

 

La contraception et les IST

 

Les différents moyens de contraception

Pour empêcher une grossesse, il existe plusieurs moyens de contraception. Ils sont réversibles et peuvent permettre, lorsqu’on les arrête, d’avoir un enfant. Les principaux moyens de contraception sont adressés aux femmes, comme le stérilet, la pilule, les patchs ou encore les implants. Le stérilet est un dispositif placé dans l’utérus par un médecin et empêche l’implantation d’un embryon. Il existe 2 sortes de stérilets : l’un libérant des hormones, l’autre au cuivre, sans aucune hormone. Leur efficacité est d’environ 5 ans, il permet, une fois installée, de ne plus penser à son moyen de contraception.

schema sterilet

 

Pour la pilule, les patchs ou encore l’implant, il s’agit d’une contraception hormonale, c’est-à-dire qu’il y a une libération d’hormones sexuelles (œstrogène et/ou progestérone) dans l’organisme, bloquant l’ovulation et empêchant donc la fécondation. Dans le cas de la pilule, la femme doit prendre une pilule tous les jours à heure fixe durant 21 ou 28 jours (en fonction de la pilule), il faut faire attention car un jour d’oubli peut rendre la pilule inefficace. L’avantage, c’est que c’est un moyen de contraception facile à prendre. 

pilule contraceptive

 

Le patch est à poser sur la peau, il libère des hormones directement dans le sang, il faut en changer toutes les semaines, mais il est moins contraignant que la pilule car on ne doit y penser qu’une fois par semaine. Pour l’implant, son action est identique, il libère les mêmes hormones que la pilule dans le sang. En revanche, l’implant est mis sous la peau du bras et est efficace pendant 3 ans, ce qui permet de ne pas y penser durant tout ce temps.

patch et implant contraceptif

 

Protection face aux infections sexuellement transmissibles (IST)

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des infections virales ou bactériennes qui peuvent s’attraper lors de rapports sexuels non-protégés. Ces IST peuvent avoir des conséquences importantes sur l’organisme comme la fièvre ou des douleurs (de bas ventre ou lors de la miction -fait d’uriner-), plus grave encore, cela peut entrainer la stérilité (ex : blennorragie) ou même la mort (ex : SIDA).

Actuellement le seul moyen de se protéger efficacement des IST est le préservatif, qu’il soit pour homme ou pour femme. C’est le seul moyen de contraception qui permet également de protéger d’un très grand nombre d’infections. C’est également le moyen de contraception le moins cher (dès 0.20€) et le plus facile à obtenir (en pharmacie sans ordonnance, dans les distributeurs des pharmacies, en grandes surfaces…).

Tous les moyens de contraception sont disponibles dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), on y trouve également des médecins qui sont à l’écoute et qui conseillent le meilleur moyen de contraception en fonction des contraintes de chacun. Il y a des centres dans de nombreuses villes, où les préservatifs féminins et masculins y sont donnés gratuitement.

Mettre un terme à une grossesse non désirée.

Il peut arriver suite à un rapport non-protégé ou à un accident du moyen de contraception (ex : préservatif qui craque, oubli de pilule…) que la femme tombe enceinte. En cas de rapport à risque, il existe certaines pilules permettant d’empêcher la nidification ou le développement de l’embryon : il s’agit de la pilule du lendemain ou de la pilule du surlendemain. Ces pilules doivent être prises rapidement ; dans les 3 jours pour la pilule du lendemain et jusqu’à 5 jours pour la pilule du surlendemain. Ces pilules ne sont pas sans conséquence sur l’organisme, il est donc préférable de se protéger correctement avant le rapport.

pilule du lendemain

 

Cependant, si ce délai est dépassé, il est encore possible de stopper la grossesse, c’est ce que l’on appelle l’interruption volontaire de grossesse (IVG) ou l’avortement. L’IVG peut être soit médicamenteuse, dans un délai de 5 semaines de grossesse, soit instrumentale, dans un délai de 12 semaines de grossesse. Ces deux méthodes se font sous la surveillance d’un médecin. Dans le cas de l’IVG instrumentale, elle se déroule à l’hôpital. Les effets sur l’organisme peuvent aller de la simple fièvre à des douleurs abdominales avec des saignements, dans tous les cas, une visite post-IVG est prévue deux à trois semaines plus tard. 

 

La fertilité et le choix de procréation

 

Fertilité et infertilité

La fertilité est la condition permettant à un couple d’avoir un enfant, lorsque l’un ou les deux membres d’un couple ne peuvent procréer on parle d’infertilité. L’infertilité peut toucher l’homme de différentes manières : soit ses spermatozoïdes sont trop peu nombreux, réduisant ainsi le pourcentage de chance de fécondation, soit ses spermatozoïdes sont anormaux et vont difficilement arriver jusqu’à l’ovule. Pour évaluer la qualité du sperme on pratique un spermogramme.

spermogramme

 

L’infertilité peut aussi venir de la femme, il existe de multiples causes comme une obstruction des trompes à cause d’une infection (ex : blennorragie, salpingite), d’un disfonctionnement des ovaires ou encore d’un utérus hostile à l’implantation d’un embryon. Plusieurs de ces causes peuvent être traitées mais certaines entrainent de grandes difficultés pour concevoir un enfant. Dans certains cas, la procréation n’est possible qu’avec une aide médicale.

Le choix de la procréation

Lorsqu’un couple n’arrive pas à concevoir un enfant par les moyens naturels, la médecine peut les aider en proposant plusieurs méthodes : on parle alors de procréation médicalement assistée (PMA). Il existe l’insémination artificielle, qui consiste à injecter dans l’utérus du sperme de l’homme du couple, ou d’un donneur si ce dernier est stérile. Pour maximiser les chances de fécondation, on injecte des hormones à la femme pour stimuler l’ovulation. Cette méthode est proposée lorsque l’homme a un sperme de mauvaise qualité, que la femme a des problèmes d’ovulation ou que son col de l’utérus empêche le passage des spermatozoïdes.

schéma insémination artificielle

 

Une autre méthode souvent utilisée, car très efficace, est celle de la fécondation in vitro et transfert d’embryon (FIVETE). Dans ce cas, on stimule les ovaires de la femme pour y prélever des ovules près à être fécondés, on met ces ovules en contact avec les spermatozoïdes de l’homme dans une éprouvette. Lorsqu’il y a eu fécondation, on met en culture les cellules œufs pour obtenir des embryons que l’on va ensuite transférer dans l’utérus de la femme. Cette méthode est utilisée pour résoudre les problèmes d’ovulation ou de rencontre des gamètes.

schéma fivete

 

Le respect de soi et de l’autre

Dans un couple il faut respecter le choix de l’autre, un rapport sexuel doit être un choix approuvé par les deux membres. Un rapport doit se faire suite à une envie mutuelle et un respect d’autrui : si on ne se sent pas prêt, il ne faut pas céder à de quelconques chantages ou avances. Si la personne vous aime, elle doit vous respecter et attendre que vous soyez prêt. De plus il ne faut pas baisser sa garde sur la protection de son corps par amour : avant d’avoir des rapports non protégés il faut se sentir bien dans le couple et surtout faire un test de dépistage pour être sûr que tout va bien.

L’orientation sexuelle est définie par le sexe de l’individu qui nous attire. Si nous sommes attirés par une personne de sexe opposé, on parle d’hétérosexualité. On peut être attiré par une personne du même sexe, on parle alors d’homosexualité. Et si on est attiré par les personnes des deux sexes, on parle de bisexualité. L’orientation sexuelle est personnelle et relève de l’intimité, toute discrimination fondée sur elle est punie par la loi.

 

Conclusion

 

Il existe de nombreux moyens de contraception permettant d’empêcher une grossesse, ces moyens peuvent être avec ou sans hormone, comme le stérilet. Le seul moyen protégeant des IST est le préservatif (masculin ou féminin), car certaines infections peuvent rendre stérile ou entrainer la mort. Lorsqu’un couple est stérile, il existe des moyens médicaux pour faciliter la procréation, comme l’insémination artificielle ou la FIVETE. En cas de grossesse non désirée, il est possible d’empêcher le développement de l’embryon, soit dès les premiers jours (pilule du lendemain ou du surlendemain), soit plus tard dans la grossesse en pratiquant une IVG médicamenteuse (jusqu’à 5 semaines) ou une IVG instrumentale (jusqu’à 12 semaines).

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Sabrineta
5 5 0
20/20

J'aime bien les fiches que vous nous donnez ça m'aide beaucoup pour mes révisions

par - le 14/06/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?