La tectonique des plaques - SVT - 3ème

La tectonique des plaques - SVT - 3ème

Découvrez ce nouveau cours de SVT que vous propose notre professeur. Il concerne la tectonique des plaques.

Dans cette leçon de SVT de niveau troisième, vous verrez, juste après une courte introduction, l'activité sismique. Suivra une partie sur l'activité volcanique. Enfin, vous étudierez les mouvements de la tectonique des plaques.

Téléchargez ci-dessous cette fiche de SVT sur la tectonique des plaques pour le Brevet des Collèges.

Document rédigé par un prof La tectonique des plaques - SVT - 3ème
Télécharger gratuitement

18.00/20

4.5000 5 0

2 Avis > Donne ton avis

5957 téléchargements

Le contenu du document


 

Présentation : La tectonique des plaques représente le mouvement produit par les plaques tectoniques. Le globe est découpé en plusieurs plaques et ce découpage n’est pas fait au hasard mais en fonction des observations sur le terrain : séismes et volcans. Explications sur l’origine des séismes et des volcans ainsi que les différents types de volcans. Ces phénomènes se produisent à des endroits assez particuliers sur Terre : dorsales océaniques, fosses océaniques, chaînes de montagnes.

 

Introduction 

L’activité géologique interne du globe est visible en surface avec des séismes et des volcans. Toutes ces manifestations ne se sont pas réparties au hasard sur Terre, elles ont permis de découper la Terre en plusieurs grandes parties que l’on appelle plaques tectoniques.

 

L’activité sismique

Les séismes sont des tremblements de terre plus ou moins violents ; certains sont à peine ressentis en surface alors que d’autres peuvent faire tomber des bâtiments, « déchirer » des routes et provoquer de nombreux décès. 

Le sol est constitué de plusieurs couches formant des blocs. Ces derniers subissent des contraintes (compression, extension, cisaillement) provoquant une accumulation d’énergie. Lorsqu’il y a trop d’énergie, les blocs finissent par casser, engendrant un séisme. L’endroit où les blocs casse en profondeur se nomme le foyer du séisme, en général cela provoque également une faille le long de ce foyer. La faille varie en fonction de la contrainte subie : pour une compression il y aura formation d’une faille inverse, pour une extension une faille normale et pour un cisaillement une faille décrochante.

schéma failles

A la surface de la Terre, le point au-dessus du foyer se nomme l’épicentre et c’est à cet endroit que les dégâts seront les plus importants car c’est là où le séisme est le plus ressenti. La rupture des blocs permet la libération de l’énergie accumulée ce qui donne naissance à des ondes sismiques qui se propagent dans la Terre et dans toutes les directions, cela explique le fait qu’un séisme peut être ressenti à plusieurs dizaines voire centaines de kilomètres de son épicentre.

Les ondes sismiques sont enregistrées sur des sismographes dans des stations sismiques présentes un peu partout à la surface du globe. C’est ainsi que peut être déterminé précisément l’emplacement de l’épicentre, ainsi que la magnitude du séisme. La magnitude est mesurée avec l’échelle de Richter, plus elle est élevée et plus l’énergie libérée par le séisme aura été importante.

Les séismes sont particulièrement fréquents dans certaines zones de notre planète. Ils se produisent surtout le long de l’axe des dorsales océaniques, des fosses océaniques, et dans les chaînes de montagnes. Ils permettent de décompter une douzaine de plaques tectoniques.

 

L’activité volcanique

L’activité volcanique se manifeste par l’émission à la surface du globe de produits solides, liquides et/ou gazeux. Il existe deux types de volcans différents : les volcans effusifs, en forme de cône, se manifestent par des projections peu violentes de matériaux solides et par des coulées de lave fluide, alors que les volcans explosifs en forme de dôme, projettent des produits gazeux (nuées ardentes) et solides lors de violentes explosions et émettent une lave visqueuse.

Un volcan est constitué, en profondeur, d’une chambre magmatique qui est un grand réservoir où le magma est accumulé et où il peut rester là plusieurs siècles. Ce magma contient des gaz qui sont plus ou moins sous pression, lorsque la pression s’accumule, le magma va remonter en surface. Pour cela il va créer des fissures dans la roche, que l’on appelle des cheminées, jusqu’à la surface permettant la sortie du magma sous forme de lave.

schéma des différentes parties d'un volcan

Si le magma est peu visqueux, les gaz s’échapperont facilement provoquant, en surface, l’arrivée de lave fluide (éruption effusive). En revanche si le magma est visqueux, les gaz vont s’accumuler et, sous la pression, vont provoquer une violente explosion (éruption explosive).

A la surface du globe les volcans ne sont pas répartis au hasard. Une grande majorité des volcans explosifs est située sur les continents bordant le Pacifique, dans les chaînes de montagnes, à proximité des fosses océaniques. En revanche les volcans effusifs sont principalement au niveau des dorsales océaniques. Tous ces volcans permettent également de mettre en évidence la présence de plaques tectoniques (même s’il existe des volcans particuliers situés en pleins milieu de certaines plaques).

 

Les mouvements de la tectonique des plaques

Les plaques tectoniques sont délimitées par les endroits les plus actifs sur Terre (séismes et volcans), les limites de plaques n’ont aucun lien avec les limites des continents ou les frontières d’un pays. Ces plaques peuvent être appelées plaques lithosphériques car elles sont formées à partir d’un ensemble que l’on appelle la lithosphère, contenant la croûte (soit continentale, soit océanique) et une partie du manteau supérieur. En dessous, on trouve l’autre partie du manteau supérieur, mais moins rigide, sur laquelle glisse la lithosphère, il s’agit de l’asthénosphère.

Les plaques se forment au niveau des dorsales océaniques et c’est l’activité magmatique à cet endroit qui produit de la matière (on parle d’accrétion) les dorsales produisent un mouvement de divergence (écartement) permettant un déplacement des plaques. A proximité des continents, le mouvement est convergent (rapprochement) et soit la plaque s’enfonce dans l’asthénosphère et on parle de subduction, soit elle entre en collision avec une autre plaque, formant ainsi une chaine de montagnes.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

Matix67
5 5 0
20/20

Trop bien se site on apprend mieux que avec les prof

par - le 10/10/2017
Vaerian
4 5 0
16/20

Long mais facile à comprendre . Les plaques tectoniques peuvent tomber en Brevet

par - le 28/06/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?