L'activité cérébrale

L'activité cérébrale

Retrouve le cours de SVT 3ème sur l'activité cérébrale avec digiSchool ! Chapitre "Le corps humain et la santé".

Dans cette leçon nous présenterons l'activité cérébrale en détails.

Télécharge gratuitement ce cours rédigé par un professeur et révise tes épreuves du brevet en toute tranquilité !

L'activité cérébrale

Le contenu du document

 Ce cours explique l’activité cérébrale en détails : comment elle se met en place, le rôle du cerveau et les perturbations possibles.

Nous avons vu que l’activité cérébrale commençait au niveau de récepteurs sensoriels, puis passait dans le cerveau avant d’être renvoyé vers des effecteurs. Le centre nerveux central est le cerveau, c’est lui qui reçoit et intègre les informations puis formule un message nerveux. Ce message passe dans les nerfs, c’est-à-dire dans des neurones. Ils possèdent des axones très longs et des synapses pour relier 2 neurones entre eux. Cependant il est possible de perturber les informations reçues, soit en altérant un récepteur, soit en consommant des produits chimiques qui impactent les synapses.

Prérequis

Il est nécessaire de connaître les bases d’une cellule (niveau 6ème – 5ème).

Objectifs

  • Expliquer comment passe un message nerveux dans notre corps.
  • Comprendre le fonctionnement du cerveau dans l’activité cérébrale.
  • Comprendre et reconnaître des dangers pour notre corps.

Introduction

            Nous possédons 5 sens : le toucher, l’ouïe, l’odorat, la vue et le goût. Ces sensations sont possibles grâce à la communication nerveuse entre les organes et le cerveau. Nous allons voir comment notre organisme réagit face aux stimulations de notre environnement.

I. Exemple de communication nerveuse

            Nous avons vu qu’il existe 5 sens chez l’Homme. Il faut savoir qu’un sens ne travaille jamais seul, le goût et l’odorat sont liés : lorsque l’on a le nez bouché, on perçoit bien moins les goûts. Cependant, lorsque l’on perd un sens, les autres ont tendance à se développer davantage. Par exemple, quand on perd la vue, l’ouïe et le toucher vont devenir plus sensibles. Il faut savoir que les stimulations extérieurs (bruit, goût, odeur, sensation thermique…) sont captés par des organes sensoriels appelés récepteurs. En réponse à une stimulation, nos muscles vont avoir tendance à réagir, on dit que ce sont des effecteurs (car ils effectuent un mouvement). Prenons un exemple concret : lorsque l’on pose son doigt sur un fer à repasser chaud, les récepteurs captent l’information nerveuse *brûlure*, suite à cela nos muscles agissent pour nous faire enlever le doigt du fer. Que se passe-t-il entre les récepteurs et les muscles ?

            Lorsque l’on réalise des IRM (Imagerie à Résonnance Magnétique) fonctionnelles du cerveau, on peut apercevoir les zones stimulées (par un des 5 sens) en couleurs, cela permet de montrer que les informations arrivent toutes à un endroit : le centre nerveux central. Ce dernier tient compte de toutes les informations qu’il reçoit. Cependant, dans ce cerveau ce ne sont pas les mêmes zones qui sont stimulées.

d7d62c98-3093-43cd-a05e-9d4e69663642

Pour savoir comment passe l’information du bout du doigt jusqu’au cerveau, il est possible de réaliser une dissection de tête de poisson. Dans la tête, il est possible de voir que l’œil est relié au cerveau par un nerf (le nerf optique), cela signifie que les récepteurs (les nerfs) sont reliés au centre nerveux central. De même, en réalisant une dissection dans la cuisse d’une grenouille, on peut voir que les muscles de la cuisse (effecteurs) sont reliés par des nerfs à la moelle épinière et que cette dernière va jusqu’au cerveau en passant dans la colonne vertébrale. Cela nous permet donc de schématiser les acteurs de la communication nerveuse.

2ab00d59-fbc2-4fc9-b02f-d7555f8bea51Schéma du système nerveux

II. Le centre nerveux central : Le cerveau

            Le cerveau est un organe actif en permanence, même lorsque nous dormons. C’est un gros consommateur de dioxygène (20% de celui qui passe dans le sang est pour lui) et de nutriments (glucose principalement). Nous avons vu qu’il recevait les messages sensitifs et qu’en retour il envoyait aux muscles des messages moteurs, tous ces messages passent par des nerfs. Le cerveau est, comme le reste de notre corps, constitué de millions de cellules, mais les siennes ont une forme particulière car elles ont un rôle bien précis, il s’agit des neurones.

2309a754-7be1-494c-8b78-3d5848feddd0Schéma d'un neurone

La différence entre une cellule et un neurone est que ce dernier possède un prolongement, nommé axone, constitué de fibres nerveuses et qui permet de transmettre un message nerveux de neurone en neurone. Au sein du neurone, le message passe sous forme électrique : il peut ainsi se propager rapidement. Mais entre deux neurones, il y a un petit espace, stoppant le passage du message électrique. Cet espace se nomme une synapse, et c’est l’endroit où le message devient chimique : une molécule est libérée du 1er neurone puis capturée par les récepteurs spécifiques du 2ème neurone. La molécule est appelée neurotransmetteur et est produite naturellement par l’organisme (ex : sérotonine, dopamine, adrénaline…).

16d5aa7d-9476-4fe6-9a5a-a9fb4cd3e01f

Un neurone peut être connecté à des centaines, voire des milliers d’autres neurones, grâce à ces dendrites et son bouton synaptique. Cela forme un véritable réseau de neurones et permet le passage extrêmement rapide d’une information sensitive ou moteur.

III. Les perturbations du système nerveux

            Le système nerveux peut subir des perturbations suite à des stimulations trop importantes ou trop violentes. Par exemple, l’écoute de musique trop forte (dans des écouteurs/casques ou lors d’un concert) peut entraîner des lésions des récepteurs dans l’oreille interne. Ce qui empêche une bonne transmission des signaux nerveux au cerveau, cela peut donc provoquer des acouphènes (bruits continus même dans un milieu silencieux) ou une surdité précoce.

            Il existe une autre forme de perturbation du centre nerveux central : la prise de certaines substances chimiques comme la drogue, certains médicaments ou encore l’alcool. Leur action se fait au niveau des synapses, où le message est de nature chimique, ces substances vont se fixer sur les récepteurs du neurone et vont, soit réduire le message nerveux, soit l’augmenter. Cela peut impacter les messages arrivant au cerveau ainsi que ceux partant du cerveau. Cela entraîne des réponses incohérentes ou parfois trop lentes du corps, ce qui peut être extrêmement dangereux, pour la conduite par exemple.

Le petit + dans la copie

Prendre des exemples concrets pour montrer que l’on a compris de quoi on parle. Ex : le doigt sur le fer à repasser (toucher), du citron sur la langue (goût), un bruit ou une musique (l’ouïe)…

Ne pas hésiter à reproduire les différents schémas sur votre copie.

Pour aller plus loin…

Réaliser une dissection de tête de poisson (facilement trouvable en poissonnerie) ou de cuisse de grenouille (trouvable en surgelés en grandes surfaces) pour observer à quoi ressemble les nerfs. Il est plus facile de décrire ce que l’on connaît et ce que l’on a déjà vu.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Brevet le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Vous devez être membre de digiSchool Brevet

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?